L'Iran conserve sa position de premier exportateur de pétrole brut en Turquie

L'Iran conserve sa position de premier exportateur de pétrole brut en Turquie

Bien que les importations totales de pétrole brut de la Turquie aient diminué au premier trimestre 2018, l'Iran a conservé sa position de premier exportateur de pétrole brut vers la Turquie.

L'Iran est resté le premier exportateur de pétrole brut vers la Turquie au premier trimestre de 2018 malgré une chute des importations turques de pétrole brut en provenance d'Iran, selon les données de l'EMRA (Energy Market Regulatory Authority) turque.

Les importations turques de pétrole brut en provenance de l'Iran ont diminué de 20% à 2,1 millions de tonnes au premier trimestre de 2018, par rapport à la même période l'an dernier, révèle l'information officielle recueillie par l'agence Anadolu.

Les importations totales de pétrole turc, y compris les importations de pétrole brut et de diesel, ont diminué de 10,6% à 8,4 millions de tonnes entre janvier et mars 2018, contre 9,4 millions de tonnes au cours de la même période en 2017.

Les importations turques de pétrole brut ont diminué de 33,5% à 4,1 millions de tonnes au premier trimestre de 2018, contre 6,2 millions de tonnes au premier trimestre de l'année dernière.

Malgré la baisse des importations, l'Iran a conservé sa part du marché turc.

 

L'Iran fournit à la Turquie la moitié de son brut total

La part du pétrole brut iranien dans les importations brutes de la Turquie a augmenté à 50,3% au premier trimestre de 2018, contre 42,2% au même trimestre en 2017.

Au premier trimestre de 2018, les importations de pétrole brut de la Turquie en provenance de cinq pays représentaient 89,2% des importations totales de pétrole brut du pays.

L'Iran a fourni 2,1 millions de tonnes, le Koweït a exporté 454 000 tonnes, l'Arabie saoudite 451 000 tonnes, l'Irak 427 000 tonnes et 272 000 tonnes par la Russie.

L'importation de diesel, la deuxième plus grande importation de produits pétroliers du pays, a augmenté de 24,3% à 3,2 millions de tonnes entre janvier et mars 2018, par rapport à la même période l'an dernier.

La Turquie a importé son diesel principalement de cinq pays, dont la Russie avec 40,1%, l'Inde avec 29,2%, la Grèce 12,9%, Israël 6% et la Bulgarie avec 2,1%.

 

L'Iran détient 44,6% du marché en 2017

En 2017, la Turquie a importé 42,6 millions de tonnes de pétrole et de produits pétroliers, y compris du pétrole brut, du diesel, du mazout, du carburant aviation et des carburants marins de plusieurs pays; Iran, Russie, Inde, Arabie Saoudite et Koweït.

Le seul produit pétrolier en provenance de l'Iran était le pétrole brut en 2017 avec 11,5 millions de tonnes, représentant 44,6% du total des importations de pétrole brut et 27% des importations totales de produits pétroliers de la Turquie.

Les importations de pétrole brut et de diesel ont représenté la plus grande part des importations totales de pétrole de la Turquie en 2017, avec respectivement 25,8 millions de tonnes et 13,5 millions de tonnes.

 

Muhsin Barış Tiryakioğlu, Anne Aktı, Ümit Dönmez


 

 

 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]