Maduro : Les dirigeants des FARC sont les bienvenus au Venezuela

Maduro : Les dirigeants des FARC sont les bienvenus au Venezuela

Le président vénézuélien appelle Ivan Marquez et Jésus Santrich, les « leaders de la paix ».

 

Le président vénézuélien a déclaré que deux anciens dirigeants -fugitifs- des FARC, dont on ignore où ils se trouvent, sont "les bienvenus au Venezuela".

Nicolas Maduro a félicité Ivan Marquez et Jesus Santrich lors de la cérémonie de clôture dimanche du Forum de Sao Paulo à Caracas - une conférence réunissant 48 partis politiques de gauche et d'autres organisations d'Amérique latine et des Caraïbes.

"[La Colombie] a annoncé la venue d'Ivan Marquez et de Jesus Santrich et je suis resté dans l'attente", a déclaré Maduro, évoquant une suggestion du président colombien Ivan Duque.

"Ivan Marquez et Jesus Santrich sont les bienvenus au Venezuela et au Forum de Sao Paulo, ils sont tous deux des leaders de la paix", a-t-il ajouté.

Maduro a également ouvert les portes à deux autres dirigeants des FARC, Rodrigo Londono Echeverri, également connu sous le nom de Timochenko, et Pablo Catatumbo.

La Colombie et les FARC ont conclu un accord de paix en novembre 2016, mettant ainsi fin à plus de 50 ans de conflit entre les deux parties. Après la démobilisation du groupe rebelle de gauche, Marquez et Santrich ont rejoint le bras politique des FARC, représentés au Congrès du pays.

Marquez a disparu l'année dernière après l'arrestation de son neveu pour trafic de drogue. Santrich est en fuite parce qu'il n'a pas comparu pour être interrogé sur des accusations de trafic de drogue aux États-Unis.

La tension s’est accrue entre deux voisins après la solidarité de la Colombie avec les États-Unis la plupart des pays d’Amérique latine dans la reconnaissance du chef de l’opposition vénézuélienne Juan Guaido comme président légitime du pays et à le rejet de la réélection de Maduro en 2018.

 

Le Forum de Sao Paulo montre sa solidarité avec Maduro

Le Forum de Sao Paulo a exprimé sa pleine solidarité avec le leader "légitime", Maduro, dans la déclaration finale du groupe.

Le président cubain Miguel Diaz-Canel a réitéré son soutien à Maduro lors de la cérémonie de clôture du forum de trois jours.

"Nous devons accompagner la résistance héroïque vénézuélienne et exiger la fin du siège brutal qui lui est imposé", a-t-il déclaré. "Aujourd'hui, le Venezuela est la première tranchée de la lutte contre l'impérialisme".

Des troubles politiques opposent au Venezuela depuis le 10 janvier 2019, le camp soutenant Maduro à celui soutenant Guaido.

 

 

 

Beyza Binnur Dönmez, Corey Blackman, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Mots-clés: Venezuela, coup d'état, Colombie, Maduro, Nicolas Maduro, Caracas

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]