Le Vénézuela retire des États-Unis tout son personnel diplomatique

Publié par Nur Asena Gülsoy le . Publié dans Actualité Amérique

Suite à la tension provoquée à Caracas, le président Maduro avait annoncé la rupture de toute relation avec Washington, donnant aux diplomates américains 72 heures pour quitter le pays

Le Vénézuela retire des États-Unis de tout son personnel diplomatique, a annoncé le président vénézuélien, Nicolas Maduro.

Lors du discours qu'il a prononcé à l'inauguration de la nouvelle année judiciaire 2019, jeudi, le chef de l'État a annoncé la fermeture de tous les ambassades et consulats de son pays aux États-Unis.

Il a également noté qu'il retirera des États-Unis tout son personnel diplomatique, suite à la rupture de toute relation diplomatique et politique avec Washington.

"Tout notre personnel diplomatique rentrera au Vénézuela samedi", a-t-il précisé.

Plusieurs manifestations ont été observées hier mercredi au Vénézuela, en faveur du pouvoir aussi bien que de l'opposition.

Le président de l'Assemblée nationale, où l'opposition est majoritaire, Juan Guaido s'est proclamé "président par intérim" et a été reconnu comme tel par les États-Unis, le Canada, la Colombie, le Pérou, l'Équateur, le Paraguay, le Brésil, le Chili, le Panama, l'Argentine, le Costa Rica et le Guatemala. Par contre, nombreux autres pays, dont la Turquie notamment, l'ont rejeté.

Pour sa part, le président Maduro s'est adressé au peuple depuis le Palais présidentiel, pour annoncer la rupture de toute relation avec les États-Unis, donnant également 72 heures aux diplomates américains pour quitter le sol vénézuélien.

 

 

Muhammed Emin Canik, Nur Asena Gülsoy

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer