Venezuela : Guaido appelle l’opposition à manifester mercredi et samedi

Venezuela : Guaido appelle l’opposition à manifester mercredi et samedi

Le président du parlement vénézuélien "exhorte l’armée à se tenir aux côtés de la population et à permettre l’entrée des aides humanitaires au pays".

Le président du parlement vénézuélien, Juan Guaido, a appelé l'opposition à descendre dans la rue mercredi et samedi.

Guaido qui s’est autoproclamé président par intérim mercredi, a appelé l’opposition, dans une vidéo diffusée via Twitter, à descendre dans la rue mercredi entre 12h00 et 14h00 et "exhorté l’armée vénézuélienne à se tenir aux côtés de la population et à permettre l’entrée des aides humanitaires au pays".

Dans son appel, Guaido a abordé les mises en garde émises par certains pays européens au président vénézuélien Nicolas Maduro, en vue de la tenue d'élections anticipées. A cet égard, il a appelé l'opposition à descendre dans la rue samedi pour soutenir ces mises en garde.

En outre, le président du Parlement vénézuélien a appelé la Haute-Commissaire aux droits de l'homme de l'ONU Michelle Bachelet, à effectuer une visite au Venezuela et à s’informer sur la situation dans le pays.

Par ailleurs, à Caracas, la capitale vénézuélienne, des députés de l'opposition au parlement, ont présenté une "loi d'amnistie" concernant les soldats afin qu’ils mettent un terme à leur soutien à Maduro.

Le Venezuela connait des tensions depuis le 10 janvier, date à laquelle le président Nicolas Maduro a prêté serment pour un second mandat à la suite d'un vote boycotté par l'opposition.

Mercredi dernier, Guaido s'est proclamé président par intérim. Le président américain, Donald Trump l'a reconnu comme tel, ajoutant ainsi plus de tension au différend qui oppose déjà Washington au président vénézuélien, Nicolas Maduro.

L'Argentine, le Canada, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, l'Équateur, le Guatemala, le Panama et le Paraguay ont également reconnu Guaido président par intérim du Venezuela, tandis que la Bolivie et le Mexique continuent de reconnaître Maduro.

La Russie, la Turquie, la Chine et l'Iran ont de leur côté exprimé leur solidarité avec Maduro.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]