RDC : deuil national d'une journée après le naufrage de plus de 150 personnes

Le président Félix Tshisekedi a promis de construire 4 ports dans le territoire de Kalehe pour "inciter des bons bateaux à accoster dans ces localités sur les rives du Kivu"



Le président congolais Félix Tshisekedi a décrété, jeudi, une journée de deuil national après le naufrage qui a fait plus de 150 victimes dont 14 corps ont été repêchés et les autres sont portés disparus dans le Lac Kivu, situé dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).

En tournée dans cette région, Tshisekedi a rendu visite aux familles des victimes, annonçant un deuil national d'une journée, ce vendredi.

"C’est pratiquement tout le territoire qui est ébranlé. Sachez que nous sommes conscients des difficultés qui sont les vôtres. Nous avons pris quelques décisions d’urgence pour le court terme. Pour le long terme, nous allons voir comment éviter ces drames à l’avenir", a déclaré le Président devant des milliers d'habitants de la localité de Mukwinja, sur les rives du lac Kivu.

Ce naufrage est le résultat de la "négligence humaine, voire de la cupidité des opérateurs économiques qui fabriquent ces embarcations qui donnent la mort", a déclaré le Président.

"Nous allons ouvrir une enquête et poursuivre durement les responsables de cette embarcation qui a donné la mort. On ne peut pas embarquer au nom du gain, des vies humaines comme ça et risquez des catastrophes", a-t-il insisté.

Tshisekedi a promis de construire 4 ports dans le territoire de Kalehe pour "inciter des bons bateaux à accoster dans ces localités sur les rives du Kivu".

"Cela évitera évidemment de pouvoir embarquer les gens sur des embarcations de fortune. Ainsi, ne pourront accoster ici que les grands bateaux qui sont plus sécurisés", a affirmé Tshisekedi.

Il a également remis 1000 bouées de sauvetage aux armateurs locaux.

Trois jours après le naufrage, les équipes de secours composés de pécheurs villageois continuent à rechercher des corps.

"Il n'y a plus de chance de retrouver les survivants, car le lac Kivu est trop profond et nous traversons une période de vague", a déclaré à DPA, Gilbert Bahati, responsable de la protection civile.

Dans un tweet, l'ancien président congolais, Joseph Kabila, a appelle à la "solidarité" avec les familles des victimes du naufrage.

L'opposant Martin Fayulu a exprimé sa "compassion aux familles des victimes du naufrage de la pirogue sur le lac Kivu". "Que Dieu les assiste pendant ces moments douloureux", a-t-il écrit sur son compte twitter.

 

 

Pascal Mulegwa, Lassaad Ben Ahmed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]