Assemblée parlementaire de la francophonie : l’ivoirien Amadou Soumahoro élu nouveau président

Amadou Soumahoro était l’unique candidat. Il remplace à ce poste François Paradis, Président de l’Assemblée nationale du Québec.

 

Amadou Soumahoro, Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, a été élu vendredi à l’unanimité, président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) pour un mandat de deux ans, lors de la 45e assemblée plénière qui se tient à Abidjan.

« Le président Amadou Soumahoro a été, à l’unanimité, élu président de l’Assemblée parlementaire de la francophonie, non pas pour l’Afrique, mais au plan international aujourd’hui, c’est le numéro 1 de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie pour deux ans », a annoncé le président de l’Assemblée nationale du Sénégal, Moustapha Niasse, après un entretien avec M. Ouattara à sa résidence à Cocody.

Amadou Soumahoro était l’unique candidat. Il remplace à ce poste François Paradis, Président de l’Assemblée nationale du Québec.

La 45e assemblée plénière de l’APF se tient à Abidjan du 5 au 9 juillet.

Cette rencontre placée sous le thème : «Parlements et renforcement de la démocratie », réunit quatre cents parlementaires, une soixantaine de délégations et des regroupements de parlements en provenance de 88 pays, qui vont échanger sur des sujets transversaux touchant l’espace francophone.

Elle se tient dans un contexte tendu entre l’ex- PAN ivoirien Guillaume Soro et l’Actuel PAN Amadou Soumahoro.

En effet, en étant l’actuel vice-président de l’APF, le poste aurait dû échoir à Guillaume Soro, pour les deux prochaines années, mais sa démission de la présidence de l’Assemblée nationale ivoirienne, le 8 février 2019, après avoir refusé d’adhérer au RHDP (coalition au pouvoir) a tout changé.

Pour se donner des chances, Guillaume Soro avait porté plainte en France contre l’État de Côte d’Ivoire pour violation des textes de l’APF. Il a été débouté par la justice et condamné à payer 3000 euros pour frais de procédures, selon des médias locaux.

Son successeur Amadou Soumahoro a tout fait pour lui ravir la place, avec le soutien du chef de l’État, Alassane Ouattara, qui n’a pas manqué de saluer l’élection de Soumahoro.

De leurs cotés, les députés proches de Guillaume Soro ont décidé de boycotter la rencontre.

Débutée ce vendredi, la cérémonie d’ouverture de la 45e Assemblée se tiendra à proprement parlé lundi avec les allocutions du nouveau et de l’ancien président.

 

 

 

Ayvaz Çolakoğlu

 

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Côte d'Ivoire, francophonie

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]