RDC / Ebola : Réunion de haut niveau à Genève pour mobiliser la communauté internationale (ONU)

Co-organisée par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la réunion se tiendra le 15 juillet à Genève.

 

La réponse à l’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC) fera l’objet d’un événement de haut niveau lundi 15 juillet à Genève, a annoncé l'ONU vendredi.

Co-organisée par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS, cette réunion entend "mobiliser encore une fois la communauté internationale pour venir à bout de cette flambée d’Ebola en RDC", précise l'ONU dans un communiqué publié sur son site.

Cet événement qui sera présidé par le Dr Tedros, le Directeur général de l’OMS et Mark Lowcock, le chef des affaires humanitaires de l’ONU, verra également la participation du Dr. Oly Ilunga, le ministre de la Santé de la RDC et de son homologue de la Solidarité et des affaires humanitaires, mais aussi de Rory Stewart, Secrétaire d’État au développement international du Royaume-Uni, précise la même source.

Ibrahima Socé Fall, directeur général adjoint de l’OMS chargé des interventions d’urgence actuellement à Béni et David Gressly, Coordonnateur des interventions d’urgence des Nations Unies pour la lutte contre Ebola, interviendront par visioconférence depuis la RDC, indique encore l'ONU.

L’OMS précise toutefois que la réunion de lundi ne sera pas en soi une conférence d’appel de fonds, mais plutôt une conférence pour parler de la réponse, mobiliser davantage la communauté internationale et aussi de parler "des ressources financières qui sont indispensables pour finir le travail".

L’épidémie d’Ebola dans les provinces congolaises du Nord-Kivu et de l’Ituri "s’est poursuivie la semaine dernière avec une intensité de transmission similaire à celle de la semaine précédente", indique l’OMS dans son dernier bulletin épidémiologique publié jeudi.

Si l’agence onusienne fait état d’une baisse du nombre de nouveaux cas dans "les anciens points chauds, tels que les zones de santé de Butembo, Katwa et Mandima", il y a eu néanmoins une augmentation du nombre de cas à Beni et une incidence élevée continue dans certaines zones de la zone de santé de Mabalako.

Ces tendances ont été d’ailleurs confirmées par le dernier rapport établi par le ministère congolais de la santé, souligna l'ONU, ajoutant que dans ce dernier bulletin, Kinshasa fait état de 14 nouveaux cas confirmés, dont neuf à Beni, trois à Katwa, un à Mabalako et un à Kalunguta. Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas d’Ebola est de 2.451, dont 2.357 confirmés et 94 probables. Au total, il y a eu 1.647 décès (1.553 confirmés et 94 probables) et 683 personnes guéries alors que 364 cas suspects sont en cours d’investigation.





 

 

Nadia Chahed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: ebola, République Démocratique du Congo - RDC, OMS, ONU Afrique, rdc santé

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]