Cameroun / Crise Anglophone: Les dix leaders sécessionnistes condamnés à la prison à vie

Publié par Peter Kum, Nadia Chahed le . Publié dans Actualité Afrique

 

 

Au Cameroun, le président autoproclamé du mouvement séparatiste anglophone, Sisiku Ayuk Tabe et ses neuf coaccusés ont été condamnés mardi à la prison à vie, a appris Anadolu d'une source de la défense.

"La sentence a été prononcée à 5h38 par le tribunal militaire de Yaoundé ce mardi 20 août 2019" a indiqué le porte-parole de la défense, Amungwa Tanyi Nicodemus, dénonçant une "sentence prononcée en violation flagrante des droits de l'homme".

"Ils ont un statut de réfugié. Leur arrestation et leur extradition est une violation de la convention de Genève. Nous avions demandé leur libération immédiate et sans condition et qu’ils soient renvoyés au Nigeria", a indiqué à la presse l’un de leurs avocats, Christopher Ndong.

Poursuivis pour l’organisation d’un mouvement sécessionniste dans les régions anglophones du Cameroun, le procès des leaders de l’autoproclamée république d’Ambazonie avait débuté le 1er novembre 2018.

Sisiku Julius Ayuk Tabe avait été arrêté le 5 janvier 2018 dans un hôtel d’Abuja en compagnie de neuf autres cadres de son mouvement, alors qu’il présidait une réunion consacrée à la crise des réfugiés issus du Cameroun anglophone au Nigeria. Ils avaient été, ensuite, extradés au Cameroun.






 

 

Peter Kum, Nadia Chahed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Cameroun, cameroun terrorisme, cameroun justice, cameroun sécurité, crise anglophone

Imprimer