Algérie : 27ème semaine du mouvement populaire de contestations

Publié par Mohammed Maher Ben Romdhane le . Publié dans Actualité Afrique

Les manifestations de ce vendredi ont également pointé du doigt l’action de la Commission de la médiation et du dialogue

 

Des milliers d'Algériens ont manifesté dans les rues des différentes villes algériennes, pour la 27ème semaine de contestations populaires contre les cadres de l’ancien régime de Bouteflika.

Le mouvement populaire de protestation a ainsi repris après la Grande prière du vendredi dans plusieurs villes algériennes, à l’instar de la capitale Alger, d’Oran, de Tizi Ouzou et de Constantine.

Cette vague de contestations populaires a été entamée le 22 février 2019, provoquant au passage le départ de l’ancien Président Bouteflika et de plusieurs cadres de son régime.

Les manifestations de ce vendredi ont également pointé du doigt l’action de la Commission de la médiation et du dialogue, récemment constituée, la considérant comme faisant partie des structures de l’ancien régime.

Cette structure qui a été formée par la Présidence algérienne a multiplié, depuis la semaine dernière, les rencontres avec les représentants et leaders du mouvement populaire de protestation, dans l’objectif d’aboutir à une issue consensuelle à la crise.

 

 

Abdel Razek Abdallah, Mohammed Maher Ben Romdhane

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Algérie, politique algérie, bouteflika, algérie gouvernement, abdelaziz bouteflika, Présidentielles algériennes, Election Présidentielle algérienne, protestations populaires

Imprimer