Tunisie: le candidat d'Ennahdha à la présidentielle qualifie de « dangereuse » l'arrestation de Karoui

Le candidat à l’élection présidentielle en Tunisie, Nabil Karoui a été arrêté dans la soirée de vendredi, alors qu’il était en déplacement dans le gouvernorat de Béjà (nord-ouest).

 

Le candidat du parti Ennahdha à l’élection présidentielle en Tunisie, Abdelfattah Mourou, a qualifié la récente arrestation de son adversaire dans la course à Carthage, Nabil Karoui, de « très dangereuse ».


Mourou a, ainsi, exprimé au cours d'une conférence de presse tenue vendredi dans la ville de Sfax, ses craintes quant à l’entremêlement entre le judiciaire et le politique au cours des élections.


Mourou a, toutefois, ajouté : « Je respecte la partie judiciaire qui a décidé de cette arrestation et je considère que la justice tunisienne est une institution respectable ».

Le candidat d'Ennahdha a également exprimé sa préoccupation en espérant que le processus politique au cours des élections se déroule dans la transparence la plus totale.


D’après Mourou, cette phase électorale est celle de la « convergence des efforts et des compétences du pays pour éviter tout incident pouvant affecter l’intérêt de l’Etat ».


Le candidat à l’élection présidentielle en Tunisie, Nabil Karoui, également ancien propriétaire de la chaîne de télévision privée Nessma Tv, a été arrêté dans la soirée de vendredi, alors qu’il était en déplacement dans le gouvernorat de Béja (nord-ouest).


Un communique du ministère tunisien de l’Intérieur, diffusé vendredi, a affirmé que l’arrestation de Karoui a eu lieu en application d’un mandat de dépôt de la Cour d’appel de Tunis à son encontre.


Pour ce qui est de sa candidature à la présidentielle, Mourou a déclaré : « Je ne suis pas le candidat d’Ennahdha, mais celui de toute la Nation, je suis honoré d’être à la disposition de mon pays ».


« Ma carrière de 50 ans dans la politique que beaucoup de gens connaissent et mes chances d’être élu m’ont incité à me porter candidat », a-t-il ajouté en indiquant que « celui qui accède à Carthage, est appelé à laisser sa famille et son parti à l’extérieur ».

 

 

Bassem Ben Dhaou, Mohammed Maher Ben Romdhane

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Tunisie, tunisie politique, Ennahdha, élection présidentielle, Nabil Karoui, Abdelfattah Mourou, Tunisie Justice

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]