Burkina / Lutte contre le terrorisme : Alpha Barry prône «une mutualisation des moyens»

Le ministre burkinabé des Affaires étrangères s'exprimait jeudi à Ouagadougou lors de la réunion des ministres de la Défense et des Affaires étrangères des pays membres de la CEDEAO.

 

Le ministre burkinabè des Affaires Etrangères Alpha Barry a prôné jeudi à Ouagadougou en présence de ses pairs de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), «une mutualisation des moyens pour la lutte contre le terroriste».

«La mutualisation de nos moyens apparaît comme l’option la plus sûre pour la lutte contre le terroriste» a déclaré jeudi, Alpha Barry, à l’ouverture de la réunion des ministres de la Défense et des Affaires étrangères des pays membres de la CEDEAO.

Dans sa déclaration, le ministre en charge des Affaires Etrangères a dressé un bilan inquiétant de la situation sécuritaire dans plusieurs pays africains.

«Sur la période de 2015 à 2019, on a enregistré 1115 incidents au Mali, 440 au Burkina Faso, 210 au Niger avec des milliers de victimes parmi les civils et les forces de Défense et de sécurité», a-t-il déclaré.

La réunion ministérielle de la CEDEAO a été élargie au Cameroun, au Tchad et à la Mauritanie.

Un choix dicté par la situation sécuritaire préoccupante dans la zone comprise entre le Niger et le Nigeria et entre le Nigeria et le Cameroun avec la multiplication d’incidents sécuritaires qui ont provoqué des mouvements importants de personnes à l’intérieur des pays, a-t-il noté.

«Sur le plan humanitaire, on dénombre près de trois millions de personnes déplacés dans les zones où sévit Boko Haram. Plus de 600 000 au Tchad, près de 300 000 au Burkina Faso» a-t-il affirmé.

Selon le président de la commission de la CEDEAO Jean Claude Kassi Brou, le financement interne de la lutte contre le terrorisme par les Etats membres de l’organisation témoignera de l’engagement de celle-ci, à mettre fin aux attaques terroristes et pourrait encourager d’autres acteurs à apporter leur soutien.

«Nous allons examiner plusieurs rapports et recommandations préparés par la commission de la CEDEAO suite à la réunion des chefs d’Etat-major, des chefs de services de sécurité et des chefs de renseignements d’une part ainsi que celle des acteurs civils d’autre part», a, de son côté affirmé le président du conseil de médiation et de sécurité Kalla Ankourao.

Cette réunion vise à préparer le Sommet extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) prévu samedi prochain à Ouagadougou, sur la lutte contre le terrorisme.


 

 

Wendyam Valentin Compaoré, Nadia Chahed

 

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: terrorisme, Burkina Faso, CEDEAO, ouest afrique terrorisme, burkina faso terrorisme, Alpha Barry, Ouagadougou

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]