Présidentielle : Le président par intérim Ennaceur a exhorté les Tunisiens à se rendre aux urnes

Les politiciens tunisiens présentent leurs façons de concevoir cette élection qui se veut historique pour la Tunisie.

 

Le président tunisien par intérim, Mohamed Ennaceur, a exhorté les Tunisiens à se rendre massivement aux urnes pour le scrutin présidentiel entamé dans la matinée de dimanche.

Le taux de participation à ce scrutin stagne à 16,6 %, 5 heures après l’ouverture des bureaux de vote, un taux se caractérisant par sa timidité.

Les correspondants de l’AA ont relevé la faible participation des jeunes électeurs. Une participation contrastant avec la participation des séniors qui ont afflué vers les bureaux de vote dans certaines circonscriptions électorales.

Ennaceur a déclaré à sa sortie du bureau de vote de Sidi Bou Saïd dans la capitale Tunis : « Je réitère mon appel aux Tunisiennes et aux Tunisiens à participer au scrutin présidentiel, un scrutin qui consolidera l’unité nationale ».

Ennaceur a ajouté que l’opinion publique internationale est focalisée sur la Tunisie, "cette élection doit illustrer l’amélioration de l’image de la Tunisie", a-t-il indiqué.

Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes à 8 heures du matin (Heure locale à Tunis, 7h GMT). Il s’agit du deuxième scrutin présidentiel tunisien depuis la Révolution de 2011.

 

Youssef Chahed : un processus électoral transparent

Le chef du gouvernement tunisien et candidat à l’élection présidentielle du dimanche, Youssef Chahed, a appelé tous les tunisiens à participer au scrutin présidentiel pour qu’ils puissent être les seuls et uniques maîtres de leur destinée.

Chahed s’est exprimé à sa sortie du bureau de vote de la ville de la Marsa à proximité de Tunis où il a affirmé sa fierté de la tenue de ce scrutin observé par le monde entier, tout en assurant que les observateurs nationaux et internationaux ont témoigné de la transparence du processus électoral.

Chahed a également exprimé son optimisme quant au fait que la Tunisie est entre de bonnes mains.

 

 

Présidentielle/Épouse d'un candidat prisonnier: J'exhorte les Tunisiens à voter pour changer le pays

L’épouse du candidat à l’élection présidentielle en Tunisie, Nabil Karoui, qui est incarcéré dans le cadre d’une affaire de blanchiment d’argent, Salwa Smaoui, a appelé à davantage de mobilisation pour le scrutin présidentiel en cours dans l’objectif de « changer le pays ».

Salwa Smaoui s’est exprimée à la sortie d’un bureau de vote dans la région du Lac de Tunis en affirmant qu’elle est révoltée car son époux a été privé de son droit constitutionnel au vote.

Elle a, ainsi, déclaré : « Je vote pour mon époux et j’appelle les Tunisiens à se mobiliser pour changer le pays ».

Le candidat à la Présidentielle et président du parti politique « Au cœur de la Tunisie », Nabil Karoui, est incarcéré depuis le 23 août 2019 en application d’un mandat de dépôt de la Cour d’appel de Tunis ».

 

Mohammed Abbou "fier de la démocratie tunisienne"

Mohamed Abbou, candidat du Courant démocrate à la Présidentielle tunisienne, a indiqué, dimanche, que "le peuple tunisien vit une élection de laquelle plusieurs peuples ont été privés".

C’est ce qui ressort de la déclaration de Abbou, après avoir voté au bureau de vote du collège d'Al-Ouardia, à Tunis.

Cependant, il a relevé « l’existence de ressources financières illicites et l’absence de transparence » lors de la campagne électorale.

Et Abbou d’ajouter qu’il respectera les résultats du scrutin et félicitera celui qui le remportera , s’il n’y a pas de violations".

Il s'est dit fier de la démocratie tunisienne « malgré les accusations, les dépassements et l’argent illicite ».

Abbou a, entre autres, considéré que « la faible participation des électeurs aux premières heures du vote reflète le caractère égoïste de la société, "Nous espérons que tout le monde y participe massivement".

 

Salma Elloumi sur la Présidentielle : "Je respecterai les résultats du scrutin"

La candidate à la présidentielle tunisienne du parti « Al-Amal » (Espoir), Salma Elloumi, a assuré qu’elle respectera les résultats du scrutin.

Dans une déclaration faite à la sortie des urnes, après avoir voté dans le gouvernorat de Nabeul (nord-est), Salma Elloumi a souligné qu’ « il y aura un deuxième tour pour l’élection du président de la République tunisienne ».

Elle a indiqué, dans le même ordre d’idées, "qu’il est encore tôt de parler de ses chances de remporter cette élection".

Et la candidate d’ajouter que « les votes se déroulent dans une atmosphère de démocratie, où le peuple tunisien opte pour la personnalité qui lui est la plus proche ».

Elloumi a appelé les citoyens tunisiens à se diriger massivement aux bureaux de vote pour élire la personnalité la plus compétente à la tête du pays.

Salma Elloumi est l’une des deux femmes candidates à la présidentielle tunisienne parmi 26 candidats, avec Abir Moussi, candidate du parti Destourien libre.

Elloumi a été ministre du Tourisme et Chef de Cabinet du défunt président, Béji Caïd Essebsi, avant de démissionner et de quitter le parti Nidaa Tounes pour fonder son propre parti « Al-Amal », en 2019.

 

Rached Ghannouchi : une fierté pour les Tunisiens

Le président du parti politique tunisien, Ennahdha, Rached Ghannouchi, a déclaré que « les tunisiens doivent être fiers d’eux mêmes et de ce qu’ils ont accomplis et reconnaissant aux martyrs de la nation qui ont contribué à la tenue de l’élection présidentielle du dimanche ».

Ghannouchi s’est exprimé après avoir voté au scrutin présidentiel dans l’école primaire « Rue de Kairouan » à Ben Arous, la banlieue sud de Tunis.

Ghannouchi a, ainsi, appelé les électeurs à opter pour le candidat le plus « méritant, compétent, éduqué et intègre » en ajoutant qu’il s’agit d’une journée faste pour la Tunisie, une journée incomparable au regard de l'histoire des pays arabes.

Le président d’Ennahdha a ajouté que le nombre d’électeurs inscrits pour ces élections est supérieur à celui des précédents scrutins et qu’il espère une affluence record d’électeurs qui réaliseront leur devoir citoyen.

« La Tunisie a franchi un cap grâce à ce quatrième scrutin, caractérisé par sa transparence et la stabilité démocratique en Tunisie, a-t-il ajouté, tout en indiquant que la Tunisie est parvenue à concrétiser la démocratie, et qu'elle parviendra également à instaurer la sécurité, l’employabilité et un système de santé efficace.»

« Ces élections feront de la Tunisie un pays dont le peuple se distingue par son amabilité, sa justice et son espoir en un avenir meilleur », a-t-il conclu.

 

Abdelfattah Mourou: le peuple tunisien est maître de ses décisions

Le candidat du parti Ennahdha à l’élection présidentielle anticipée en Tunisie, Abdelfattah Morou, a déclaré dimanche que "le peuple tunisien doit devenir maître de ses décisions", et que "tout le monde doit comprendre que c’est le peuple qui commande et qu’il a la situation en main".

Mourou s’est exprimé au centre de vote de la ville de la Marsa dans la banlieue nord de Tunis où il a voté.

Il a ainsi affirmé : « Je suis heureux d’avoir accompli mon devoir constitutionnel et juridique (…) un droit dont nous disposons, mes semblables et moi, après des années de privation. Tout le mérite revient à la révolution au cours de laquelle nos jeunes ont été tués et blessés ».

Mourou a ajouté : « Je suis heureux de vivre en Tunisie, ce pays qui est parvenu à réaliser un processus démocratique reconnu dans le monde entier, et à mettre en place une solidarité nationale dans les rangs de sa population et à préserver sa diversité et sa pluralité ».

Mourou a également déclaré que les élections sont un moyen d’atténuer les tensions dans les rangs de la population.

Le candidat d’Ennahdha a également rendu hommage au défunt président Béji Caïd Essebsi, dont le décès a provoqué la tenue de ce scrutin présidentiel, ainsi qu’à sa veuve décédée dimanche.

Mourou s’est adressé aux jeunes Tunisiens, en affirmant que le vote est une garantie de la continuité de la transition démocratique, en indiquant que « celui qui s’abstient, n’est pas concerné par 'l’intérêt commun' ».

 

Hamma Hammami appelle les Tunisiens à voter en fonction de leurs consciences

Le candidat à l’élection présidentielle en Tunisie, Hamma Hammami (Front populaire), a appelé, dimanche, jour du scrutin présidentiel anticipé, les Tunisiens à voter en fonction de leurs consciences, sans obéir aux pressions extérieures.

Hammami s’est exprimé alors qu’il était au bureau de vote dans le quartier d'El Manar à Tunis. Après avoir voté, il a déclaré : « Je sais que les 'machines' électorales ont œuvré au cours des derniers jours de la campagne à promouvoir le vote utile ».

Les deux candidats Mohsen Marzouk et Slim Riahi se sont retirés vendredi en faveur du candidat indépendant et ministre de la Défense, Abdelkrim Zbidi.

Hammami a, également appelé les électeurs à voter pour le candidat qui servira l’intérêt du pays.

Le mécanisme du vote utile a été mis en œuvre au cours des élections de 2014 par plusieurs leaders de formations politiques et personnalités nationales en faveur du défunt président Béji Caïd Essebsi.

 

 

Nadia Chahed, Adel Thabti, Olfa Gharbi, Mohammed Maher Ben Romdhane

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Tunisie, tunisie politique, Ghannouchi, Rached Ghannouchi, Youssef Chahed, élection présidentielle, Mohamed Ennaceur, Hamma Hammami, Nabil Karoui, Abdelfattah Mourou, Mohamed Abbou

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]