France / Golfe de Guinée : lancement du programme « Grand African Nemo »


La France et plusieurs pays d’Afrique de l’ouest lancent ce lundi le programme naval « grand African Nemo » destiné à lutter contre l’insécurité dans le Golfe de Guinée, selon des sources concordantes.

 




Ce déploiement avait été décidé depuis le mois de juin dernier, sans donner de détails sur les effectifs et les bâtiments de guerre utilisés..

« Les représentants des marines de 17 pays de la côte occidentale de l’Afrique (du Cap-Vert à l’Angola), des marines invitées (USA, Espagne, Danemark, Maroc), d’organismes internationaux (ONUDC, Union européenne, GoGIN), ainsi que des représentants des organismes du processus de Yaoundé (Centre international de Coordination, des Centres Régionaux de Sécurité maritime de l’Afrique de l’Ouest et Centrale et des Centres maritimes de Coordination) » s’étaient réunis en juin dernier dans la capitale française pour mettre au point le programme, indique le ministère français des Armées dans un communiqué de presse publié à cette occasion.

« La France s’est engagée dans le soutien de l’opérationnalisation de ce processus au travers des exercices African Nemo », détaille le ministère, avant d’expliquer que ces exercices « assurent une cohérence de l’action avec les marines riveraines en s’appuyant sur un scénario réaliste s’inspirant d’enjeux régionaux ».


Selon le ministère des Armées, les opérations qui débutent ce lundi vont permettre d’aider à « la lutte contre la pêche illégale et les pollutions en mer, contre la piraterie, contre le terrorisme maritime, et l’assistance aux navires en difficulté ».


Paris affirme, par ailleurs, avoir « décidé d’organiser un rendez-vous majeur annuel dont l’objectif est de cibler l’ensemble des acteurs de la structure du processus de Yaoundé et de rassembler des partenaires-clés (Etats-Unis, Espagne, Portugal et autres nations-amies du golfe de Guinée) ».

Le programme Grand African Nemo se poursuivra jusqu’au 5 novembre dans la zone qui s’étend du Cap-Vert à l’Angola.

Pour rappel, le Golfe de Guinée constitue un passage commercial d'envergure internationale. Il est par ailleurs ciblée par toute sorte de piraterie et de crime.

"Le golfe de Guinée reste une zone à haut risque de piraterie et de vol à main armée. La région représente 86% des équipages pris en otage et près de 82% des enlèvements d’équipages dans le monde", a indiqué la Chambre du Commerce international, mi-octobre courant.

 

 

 

 

Fawzia Azzouz, Lassaad Ben Ahmed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: France, Afrique de l'Ouest, france afrique, Golfe de Guinée

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]