Est de la RDC : au moins 4 civils tués par des rebelles à Oïcha

L’attaque a été perpétrée au quartier Pakanza, dans l’ouest d'Oïcha à partir de 23 heures locales (21h GMT) et « a duré plusieurs heures sans l’intervention de l’armée ».

 

Au moins 4 personnes ont été tuées par de présumés rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF), lors d’une attaque menée dans la nuit de dimanche à lundi à Oïcha, une localité relevant du territoire de Beni, dans l’est de République démocratique du Congo (RDC), ont rapporté les autorités et la société civile.

L’attaque a été perpétrée au quartier Pakanza, dans l’ouest d'Oïcha à partir de 23 heures locales (21h GMT) et « a duré plusieurs heures sans l’intervention de l’armée », a indiqué Philémon, un habitant joint au téléphone par Anadolu.

« Nous avons fait un décompte de 4 victimes et 5 blessés graves, dont un soldat qui tentait de dissuader les assaillants », a déclaré à Anadolu, le colonel Jean-Pierre Wumbi, chef de la police à Oïcha.

Cité de plus de 100 000 habitants, Oïcha est « menacé » par les rebelles ADF, a ajouté le même responsable. « Ils tentent de commettre des crimes de masse, ils ont tenté, en vain, d’attaquer l’hôpital général la semaine dernière », a-t-il ajouté.

Les victimes de la nuit de dimanche à lundi ont été tuées par balle et machette. Certaines ont été « ligotées avant d’être exécutées », a indiqué Philippe Bonane, président de la société civile d'Oïcha.

L'armée mène depuis plus de deux semaines une « vaste » offensive contre les rebelles ADF dans le territoire de Beni, sans associer des Casques bleus déployés dans la région depuis une vingtaine d’années. L'armée affirme avoir tué 25 rebelles au cours de la première semaine et avoir perdu 7 soldats.

En une semaine, le bilan des exactions des rebelles passe à une quarantaine de morts dont six militaires, d'après un décompte de la société civile approuvé par l'administrateur du territoire de Beni.

Dans ce climat, l'armée a plutôt vanté, dimanche, via un communiqué son "ascendance" sur les rebelles, affirmant avoir conquis 4 bastions de rebelles.

Selon la société civile, au moins 2000 civils ont été tués ces 5 dernières années dans diverses attaques attribuées aux ADF, rebelles ougandais retranchés dans la région de Beni depuis 1995.

 

 

 Pascal Mulegwa, Lassaad Ben Ahmed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: République Démocratique du Congo - RDC, rebelles ougandais (ADF), Civils tués, rebelles ADF, Beni, Oicha / Beni / RDC

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]