Tunisie : des centaines de Tunisiens manifestent contre les violences faites aux femmes

Plusieurs organisations de la société civile ont organisé cette marche entamée à Bab El Bhar (Porte de la mer) et qui s’est achevée à la place du 14 janvier en passant par le théâtre municipal de Tunis.

 

Des centaines de tunisiens ont participé, samedi, à une marche de protestation, au centre-ville de Tunis, contre les violences faites aux femmes.


Plusieurs organisations de la société civile ont organisé cette marche entamée à Bab El Bhar (Porte de la mer) et qui s’est achevée à la place du 14 janvier en passant par le théâtre municipal de Tunis.


Des slogans hostiles aux violences faites aux femmes et à l’harcèlement ont été scandés. Il s’agit de la marche finale d’une série de manifestations entamées le 25 novembre à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre la violence faite aux femmes.


La présidente de l’Association tunisienne des femmes démocrates, Yosra Frawes, a affirmé dans une déclaration à l’Agence Anadolu : « A travers cette marche, nous voulons exprimer notre colère face au bilan des violences faites aux femmes et au silence du Gouvernement ».


Elle a ajouté : « Nous n’avons observé aucune réaction réelle de la part du président de la République ou de la part du président du Parlement concernant la question des violences faites aux femmes ».


Elle a, ainsi, appelé le Gouvernement à sortir du silence et à débattre avec les femmes victimes de violences pour prendre les mesures aptes à mettre un terme à ce fléau.


L’activiste tunisienne, Sana Ben Achour, a affirmé, pour sa part, que cette marche est la finalisation de plusieurs autres manifestations organisées récemment dans plusieurs gouvernorats du pays.


Elle a, également, appelé à la nécessité de mettre un terme à ce phénomène en expliquant que les différentes législations doivent être appliquées.


La ministre tunisienne de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des personnes âgées a déclaré au début du mois d’août que le ministère de la Justice a recensé environ 40 mille plaintes déposées par des femmes victimes de violences au cours des 7 premiers mois de l’année 2019.


La ministre a reconnu que plusieurs « lacunes » persistent dans l’application des textes de lois relatifs à la lutte contre les violences faites aux femmes approuvés par le gouvernement en 2017. « Une mentalité pousserait certaines administrations à ne pas relever les plaintes concernant les violences faites aux femmes prétextant la nécessité de préserver la stabilité familiale », a-t-elle déploré.

 

 

 

Maroua Sahli, Mohammed Maher Ben Romdhane

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Tunisie, droits femmes, femmes, femmes afrique, Manifestations, droits des femmes, Tunisie Société, violences faites aux femmes

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]