Burkina Faso: l’armée perd 3 soldat et neutralise une vingtaine de terroristes

Lors d'une riposte à deux attaques dans le nord et le nord-ouest.



L’armée Burkinabè a perdu 3 soldats lors d'une riposte à deux attaques dans le nord et le nord-ouest du Burkina Faso, a annoncé l’armée dans un communiqué.

L'armée affirme, par ailleurs, avoir tué une vingtaine de terroristes dans la nuit du 2 au 3 décembre 2019.

« Dans la nuit du 2 au 3 décembre 2019, les détachements militaires de Toéni dans la province du Sourou dans la région de la Boucle du Mouhoun et Bahn dans la province du Loroum dans la région du nord ont, simultanément, été attaqués aux environs de 2 heures ( heure locale / GMT) », précise le communiqué de l’état-major de l’armée.

« La vigoureuse contre-attaque des unités a permis de neutraliser une vingtaine de terroristes et de blesser plusieurs autres » ,poursuit le communiqué sans indiquer le nombre exact de terroristes tués ni le nombre de blessés.

Au cours de cette riposte de l’armée, de l’armement, des munitions, une dizaine de motos et divers autres matériels ont été saisis ajoute le communiqué.

Trois militaires ont perdu la vie et 7 autres blessés au cours des combats selon la même source.

Ce n’est pas la première fois que les positions de l’armée à Bahn et à Toéni sont attaquées.

Le 18 octobre dernier, cinq militaires ont été tués et 11 blessés au cours de deux attaques simultanées à Bahn et Yensé, dans la région du Nord.

Le 19 septembre 2019, 5 membres des forces de défense et de sécurité ont été tués à Toéni dans la province du Sourou, à proximité de la frontière avec le Mali au cours d’une embuscade.

Mi-août, quatre militaires avaient été tués sur l’axe Toéni-Loroni toujours dans la province du Sourou.

Au Burkina Faso les attaques terroristes sont devenues quasi-quotidiennes mais sont rarement revendiquées.

Dimanche, 1er décembre 2019, quatorze fidèles chrétiens de l’église protestante d'Hantoukoura dans l'est du pays, près de la frontière nigérienne ont été tués.

Depuis 2015, le Burkina Faso est englué dans une spirale de violence terroriste qui a fait plus de 700 morts civils et plus de 200 soldats, selon un décompte fait par des médias locaux.

Les violences liées au terrorisme ont également provoqué le déplacement de près de 500.000 Burkinabè selon le Gouvernement.

D'abord concentrées dans le nord du pays, les attaques ont ensuite frappé la capitale et d'autres régions, notamment l'est ou encore le Sahel.

Pour rappel, face à cette spirale de violence et d’attaques terroristes, un état d’urgence avait été instauré fin décembre 2018 dans 7 des 13 régions du pays. Une mesure qui a été prolongée de 6 mois depuis juillet et qui sera en vigueur jusqu’au 12 janvier 2020.




 

 

Wendyam Valentin Compaoré, Lassaad Ben Ahmed

 

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Burkina Faso, soldats, burkina faso terrorisme, Burkina Faso Militaire

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]