RDC / Rougeole : appui onusien supplémentaire de 1,7 million de dollars

L’épidémie a entraîné la mort de plus de 5100 enfants depuis début janvier 2019, selon le dernier bilan du ministère congolais de la Santé.




Les Nations unies ont annoncé, lundi, avoir débloqué 1,7 million de dollars pour appuyer un « effort conjoint » visant à « contrôler » l’épidémie de la rougeole, qui a déjà fait plus de 5100 morts depuis le début de l’année, en République démocratique du Congo (RDC).

Ce montant s’ajoute aux 2,5 millions déjà débloqués par le Fonds Humanitaire onusien en RDC, a précisé l’ONU dans un communiqué.

« A travers ces deux enveloppes, neufs projets sont actuellement mis en œuvre par sept partenaires du FH RDC » et « plus d’1,8 million d’enfants sont ciblés dans les provinces de l'Equateur, du Haut Katanga, du Kasaï, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Kinshasa, Kongo Central, Kwilu, Maï-Ndombe et Sud-Kivu », précise le même texte.

L’épidémie a entraîné la mort de plus de 5100 enfants depuis début janvier 2019, selon le dernier bilan du ministère congolais de la Santé.
kasai
Près de 270 000 cas ont été rapportés cette année, ce qui représente un record jamais atteint depuis 2010.

« La situation actuelle reste alarmante, touchant toujours les 26 provinces du pays», indique l’ONU, qui entend par son appui « contribuer à l’interruption de la chaîne de transmission et favoriser la réduction des risques de résurgence de l’épidémie».

Cette épidémie mobilise peut d’humanitaires et de médias comparativement à l’épidémie d’Ebola (environ 2 200 morts en 15 mois) au cœur de toutes les grandes interventions de la communauté internationale en RDC depuis le 1er août 2018.

La rougeole, caractérisée par l'éruption de taches rouges sur la peau, est causée par un virus qui se transmet par contact direct avec un malade ou à travers l’air. Elle est plus contagieuse qu’Ebola ou la grippe, selon l'OMS. Dans le pays, l’épidémie est favorisée par le faible taux de couverture vaccinale.

L’an dernier, à peine 57% des enfants ont été vaccinés alors que l’Organisation Mondiale de la santé (OMS) recommande une couverture à 95% pour prévenir les épidémies.

Les efforts de Kinshasa et des humanitaires pour enrayer ces deux épidémies sont entravés par la violence qui sévit dans l'est du pays, ainsi que par le manque de financement des opérations.

 

 

Pascal Mulegwa, Lassaad Ben Ahmed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: ebola, épidémie ebola, ONU, ONU RDC, rdc santé, Katanga, haut katanga, Kasaï, kasaï-central, Sud Kivu, Kasaï Oriental, Kasaï Est, Rougeole, Organisation Mondiale de la Santé, Mai-Ndombe, Coalition anti-Ebola, Lutte contre Ebola, Kwilu / RDC

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]