Tunisie/ Naufrage de migrants : Formation d’une cellule de crise

Tunisie/ Naufrage de migrants : Formation d’une cellule de crise

Le gouvernement tunisien a décidé, lundi, de mettre en place une cellule de crise pour assurer le suivi du naufrage d'une embarcation transportant des migrants clandestins près de l'île tunisienne de Kerkennah (sud) et apporter un soutien moral et psychologique aux rescapés.


Ce drame s'est produit, hier dimanche, à environ cinq miles de Kerkennah et 16 miles du port de Sfax, chef-lieu de la région.

Le bilan du naufrage est de 48 morts dont les dépouilles ont pu être repêchées. Les unités sécuritaires poursuivent la recherche d’autres victimes.

La Présidence du gouvernement tunisien a indiqué dans un communiqué que lors d’une réunion ministérielle tenue, lundi matin, il a été convenu de créer une cellule de crise au niveau gouvernemental pour fournir un soutien moral et financier aux familles des victimes du bateau naufragé.

Ladite cellule devrait, également, apporter un soutien moral et psychologique aux survivants de la noyade, précise le communiqué.

Le Premier ministre, Youssef Chahed, a, de son côté, recommandé l’accélération de la mise en application des décisions des précédents conseils ministériels concernant le démantèlement des cellules spécialisées dans la migration clandestine et la poursuite en justice des passeurs.

Chahed a, d'autre part, appelé à remédier à toutes les lacunes qui ont conduit à une telle tragédie

Ont participé à la réunion, le ministre de la Défense, Abdelkarim Zbidi, le ministre de l’Intérieur, Lotfi Brahem, ainsi que des hauts responsables des services de sécurité et de l’armée.

Le Président de la République, Béji Caïed Essebsi, s’est entretenu au Palais de Carthage, avec le chef du gouvernement, Youssef Chahed, sur la tragédie du naufrage du bateau des migrants clandestins.

Selon un communiqué de la Présidence dont Anadolu a eu copie, Essebsi a souligné la nécessité de fournir un soutien en urgence aux familles des victimes et d’achever les enquêtes afin de déterminer les responsabilités de l’incident.

 

La Tunisie "vivement surprise" par les déclarations du ministre italien de l'Intérieur.  L'ambassadeur italien assure que les propos de ce dernier ont été "sortis de leur contexte".

La Tunisie a fait part, lundi, à l'ambassadeur d'Italie de sa "grande surprise", à la suite des déclarations faites dimanche en Sicile par le ministre italien de l'Intérieur Mateo Salvini.

Selon les déclaration du ministre italien, "la Tunisie, le pays libre et démocratique, n'exporte pas en Italie des gens honorables, mais la plupart du temps et délibérément d'anciens détenus".

Selon un communiqué officiel, cette position a été transmise au diplomate italien lors de sa convocation au siège du ministère des Affaires étrangères à Tunis.

"De tels propos ne reflètent nullement le niveau de la coopération entre les deux pays en matière de traitement du dossier de la migration et dénotent une méconnaissance des divers mécanismes de coordination établis entre les services tunisiens et italiens face à ce phénomène", ajoute le document.

En outre, Tunis a réitéré à l'ambassadeur la volonté de coopérer avec le nouveau gouvernement italien à l'effet de renforcer les relations d'amitié et de coopération stratégiques entre les deux pays, poursuit le communiqué.

A l'issue de cette entrevue, l'ambassadeur italien a repris contact pour faire valoir que le ministre italien de l'Intérieur l'avait chargé d'informer les autorités tunisiennes que ses déclarations avaient été "sorties de leur contexte" et qu'il était soucieux de consolider la coopération avec la Tunisie dans les domaines de sa compétence.

 

Adil Essabiti, Bouazza Ben Bouazza, Lassaad Ben Ahmed, Qualid Filsde Mohamed Chine, Ümit Dönmez

 


 

 

 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 

 


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]