La société civile tunisienne proteste contre la visite du prince héritier saoudien

La société civile tunisienne proteste contre la visite du prince héritier saoudien

Mohamed bin Salman doit se rendre à Tunis mardi dans le cadre de son premier voyage à l'étranger depuis le meurtre du notable saoudien Jamal Khashoggi.

 

Des groupes locaux de la société civile prévoient d'organiser des manifestations lundi soir pour protester contre la visite du prince héritier saoudien Mohamed bin Salman prévue le lendemain.

"Des groupes de la société civile tunisienne organisent des manifestations contre la visite prévue de bin Salman mardi", a déclaré aux journalistes Sakina Abdel Samad, membre du Syndicat des journalistes tunisiens à son siège, à Tunis.

Selon Abdel Samad, les groupes locaux de défense des droits de l'homme prévoient également d'intenter une action en justice contre bin Salman devant un tribunal international pour ce qu'elle a décrit comme «des crimes de guerre commis par le régime saoudien au Yémen».

Abdel Samad a noté que le syndicat des journalistes avait exprimé leur opposition à la visite prévue de bin Salman.

"Les Tunisiens rejettent les crimes de guerre commis au Yémen et les transgressions évidentes des droits de l'homme contre des activistes saoudiens tels que Jamal Khashoggi", a-t-elle ajouté.

Un contributeur fréquent du Washington Post, Khashoggi a disparu le 2 octobre après être entré au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul.

Après avoir nié avoir eu connaissance du lieu où se trouvait le journaliste, les autorités saoudiennes ont par la suite admis que Khashoggi avait en fait été tué à l'intérieur du consulat, par des agents saoudiens.

Plus tôt lundi, un groupe de 50 avocats tunisiens a annoncé avoir intenté un procès contre la visite prévue du prince héritier saoudien.

"Nous avons officiellement demandé une enquête sur les crimes commis par bin Salman", a déclaré Nizar Boujalal, porte-parole des avocats, lors d'une conférence de presse.

Bin Salman doit arriver en Tunisie mardi dans le cadre d'une tournée plus large qui l'a conduit aux Emirats Arabes Unis - un allié de longue date des Saoudiens - jeudi dernier et au Bahreïn.

Il s’agit du premier voyage du prince héritier à l’étranger depuis le meurtre de Khashoggi au début du mois dernier, ce qui a provoqué une tempête dans les médias internationaux qui se poursuit malgré le passage de presque deux mois.

 

Saif al-Din bin Mahjoub, Adam Moro, Ümit Dönmez

Photographie : Nacer Talel - Agence Anadolu, le 26 novembre 2018, devant le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNIT) à Tunis, en Tunisie

 

MBS continue sa tournée internationale à Bahreïn (26 novembre 2018)

Bin Salman entame sa première tournée à l'étranger après le meurtre de Khahsoggi (22 novembre 2018)

France : Sanctions contre 18 Saoudiens (22 novembre 2018)

Meurtre de Khashoggi: Londres et l'UE discutent de possibles sanctions contre Riyad (20 novembre 2018)

Responsable du Département d'État: Le Prince héritier saoudien a ordonné le meurtre de Khashoggi (20 novembre 2018)

CIA: Le meurtre de Khashoggi ordonné par le prince héritier saoudien (17 novembre 2018)

 


 

 

 

 

 


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]