Washington : La situation à Idleb menace à la paix en Syrie et dans toute la région

L’émissaire américain a indiqué, lors d’une réunion du Conseil de sécurité : -Nous appelons à cesser le feu à Idleb le plus tôt possible car la situation représente une menace pour la paix -Les attaques contre les civils doivent s’arrêter immédiatement

 

Washington a considéré, mercredi, que la situation actuelle dans la province d’Idleb « représente une menace à la paix, non seulement en Syrie mais dans toute la région ».

C’est ce qui ressort de la déclaration de l’envoyé spécial en Syrie, James Jeffrey, à l’issue d’une réunion de concertation du Conseil de sécurité tenue à huis clos sur la crise syrienne.

Le responsable américain a assuré que Washington a appelé, lors de la réunion, à la nécessité de « cesser le feu à Idleb, le plus tôt possible, car la situation représente une menace à la paix, non seulement en Syrie mais aussi dans toute la région ».

Jeffrey a également souligné qu’il avait évoqué, au cours des concertations, « la situation effrayante à Idleb et les efforts qui remontent à 2011 pour résoudre le conflit, sauf qu’il y a une divergence autour de la résolution de la crise à Idleb ».

Et de poursuivre que « nous avons appelé à arrêter les attaques contre les civils, immédiatement, et nous avons toujours soutenu le cessez-le-feu ».

« Nous faisons confiance à l’émissaire onusien en Syrie, Geir Pedersen, et nous collaborons ensemble pour parvenir à une solution », a-t-il ajouté.

James Jeffrey a assuré, dans le même ordre d’idées, que Washington est préoccupé par la présence iranienne en Syrie.

Les forces du Régime syrien et ses alliés russes ainsi que les groupes terroristes reliés à l’Iran mènent des attaques intensifiées contre la zone de désescalade, définie lors des négociations d’Astana.

Les attaques du Régime et de ses alliés contre la région coïncident avec une campagne militaire, qui a faiblement progressé. Le Régime a donc intensifié ses raids sur les quartiers résidentiels dans la région.

 

 

 

Mohamed Tarek, Mona Saanouni

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]