Trump: Il est plus intelligent de ne pas être impliqué dans le violent conflit en cours le long de la frontière turque

Le président américain a Tweeté : « Ceux qui, à tort, nous ont entraînés dans les guerres du Moyen-Orient continuent de faire pression » pour nous impliquer dans ces guerres.

 

Le président américain, Donald Trump, a déclaré, dimanche, qu’il est plus intelligent de ne pas être impliqué dans le violent conflit en cours le long de la frontière turque.

Et d’ajouter, sur son compte Twitter, que : « ceux qui, à tort, nous ont entraînés dans les guerres du Moyen-Orient continuent de faire pression » pour nous impliquer dans ces guerres.

« Ils n'ont aucune idée de la mauvaise décision qu'ils ont prise. Pourquoi ne demandent-ils pas une déclaration de guerre?» a-t-il poursuivi

Le président américain a renchéri, dans un autre Tweet : « Vous souvenez-vous il y a deux ans, lorsque l'Irak allait combattre les Kurdes (YPG/PKK) dans une autre partie de la Syrie. Beaucoup de gens voulaient que nous combattions avec les Kurdes contre l'Irak. J'ai dit non et les Kurdes ont par deux fois abandonné le combat. Maintenant, la même chose se passe avec la Turquie », sans préciser de quelle guerre il voulait parler.

« Les Kurdes (YPG/PKK) et la Turquie se battent depuis de nombreuses années. La Turquie considère le PKK comme la pire des organisations terroristes. (…) D'aucuns veulent peut-être intervenir et se battre pour un camp ou pour un autre. Laissez-les faire! Nous surveillons la situation de près. Guerres sans fin! », a-t-il conclu.

L'Armée turque a lancé mercredi, conjointement avec l'Armée Nationale Syrienne (ANS), l'opération "Source de Paix", à l'est de l'Euphrate, contre les organisations terroristes YPG/PKK et Daech, l'objectif étant d’établir une zone sécurisée pour le retour des réfugiés syriens dans leur pays, ainsi que d'anéantir le projet de "corridor du terrorisme" établi près des frontières sud de la Turquie et de rétablir la paix et la sérénité dans cette région syrienne occupée par les organisations terroristes.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

 

 

Abduljabbar Aburas, Mourad Belhaj

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: washington, Donald Trump, zone, états-unis syrie, turquie syrie, états-unis turquie, YPG, Zone de sécurité au nord de la Syrie, Zone sécurisée dans le nord de la Syrie, Est de l'Euphrate, Source de Paix, Opération Source de Paix

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]