Mille lettres contre la libération d'un terroriste arménien

Mille lettres contre la libération d'un terroriste arménien

L'assassin d'un diplomate turc aux États-Unis serait bientôt libéré par la Justice californienne.

Avant les audiences de libération conditionnelle du terroriste arménien membre de l'ASALA, Hampig Sasunyan (Harry M. Sassounian) qui a assassiné en 1982, le consul général turc des États-Unis, Kemal Arıkan, une association des Turcs vivant aux États-Unis (The Turkish American National Steering Committee, TASC, qui représente 155 associations turques et 27 mosquées aux États-Unis) a transmis mille lettres (signées) à la Commission des libérations conditionnelles, exprimant une opposition forte à cette possible libération.

Sasunyan avait demandé sa libération conditionnelle le 14 décembre 2016. La demande avait été acceptée par la Justice californienne et l'acceptation devait être validée par le gouverneur de l'État du sud-ouest américain. La Turquie avait condamné, le lendemain, cette décision par le biais de son ministère des Affaires étrangères.

Le groupe terroriste arménien, ASALA, visant à la reconnaissance du soi-disant "génocide arménien" avait mené de nombreuses attaques contre les représentations diplomatiques turques à travers le monde entre 1975 et 1983 assassinant de nombreux diplomates turcs.

 

Ümit Dönmez

Photographie : TASC

 

 


 

 


 



L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 

 


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]