Entretien Cavusoglu-Pompeo «très fructueux» : MAE turc

Entretien Cavusoglu-Pompeo «très fructueux» : MAE turc

Publié par Ümit Dönmez le . Publié dans Actualité Amérique

En tête de liste des pourparlers à Washington, figuraient la présence du groupe terroriste YPG / PKK à Manbij, en Syrie, ainsi que l'extradition de dirigeants du groupe terroriste, putschiste, FETO.

Photographie : Fatih Aktaş, Agence Anadolu, Washington DC, États-Unis

 

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu, a qualifié lundi de "très fructueuse" sa rencontre avec le secrétaire d'État étatsunien, Mike Pompeo, mentionnant notamment la question litigieuse du groupe terroriste PKK dans le nord de la Syrie.

"Je suis heureux que nous ayons accompli des progrès considérables sur le YPG / PKK et nous attendons des résultats concrets pour notre rencontre avec le secrétaire Pompeo ce matin", a déclaré M. Cavusoglu au Turkish Heritage Organization (THO), un groupe de réflexion basé à Washington.

"Ce fut une réunion très réussie et fructueuse", a-t-il commenté.

Le diplomate turc a également exprimé son espoir que les États-Unis, en tant qu'alliés, soutiendront la Turquie en s'opposant à la présence du groupe terroriste YPG / PKK dans la ville syrienne de Manbij et qu'ils coopèrent à l'extradition de Fetullah Gülen, le chef de Fetullah Terrorist Organisation (FETO), le groupe à l'origine du coup d'État vaincu en Turquie en 2016.

FETO et Gulen, basé aux États-Unis, ont orchestré le coup d'État du 15 juillet 2016, qui a fait 250 morts et près de 2 200 blessés.

Cavusoglu et Pompeo se sont rencontrés lundi dans la capitale américaine.

Cavusoglu, qui est arrivé à Washington, dimanche pour sa première rencontre officielle avec Pompeo, est arrivé au département d'Etat américain plus tôt dans la journée.

 

Feuille de route pour le retrait du PKK / YPG

Plus tôt, le ministre turc a déclaré que la mise en œuvre d'une feuille de route pour le retrait des terroristes YPG / PKK de la ville de Manbij, au nord de la Syrie, devrait commencer après sa rencontre avec Pompeo.

La feuille de route sur Manbij devrait être annoncée quelque temps après la réunion avec Pompeo.

Cavusoglu a également rappelé que le soutien américain à l'organisation terroriste PKK / PYD en Syrie est l'un des problèmes les plus importants qui divisent Ankara et Washington.

En janvier dernier, la Turquie a lancé l'Opération «Rameau d'olivier» dans ce qui était "l'enclave d'Afrin", dans le nord de la Syrie, afin d'éliminer les groupes terroristes de la région. Après avoir libéré la ville d'Afrin, Ankara a déclaré qu'elle pourrait également étendre son opération plus à l'est à Manbij, à moins que le groupe terroriste PYD / PKK ne quitte la ville stratégique.

Cependant, le soutien militaire américain au terroriste PYD / PKK à Manbij a tendu les liens entre Ankara et Washington, et a fait craindre des affrontements militaires entre les deux alliés de l'OTAN, puisqu'il y a environ 2 000 soldats américains dans la ville.

Les YPG et le PYD sont des ramifications syriennes du groupe terroriste PKK, qui a tué plus de 40 000 personnes par sa campagne terroriste de 40 ans contre l'État turc, dont des centaines d'enfants.

Laissant de côté son statut de terroriste et les liens étroits entre le PKK et ses branches syriennes qu'ils reconnaissent pourtant, les États-Unis ont qualifié le YPG / PKK d '«allié fiable» dans la lutte contre Daech et l'ont, depuis, soutenu sous son appellation de Forces démocratiques syriennes (FDS) dont les YPG constituent la majorité des combattants.

 

Safvan Allahverdi, Ümit Dönmez, Marc Chenault


 










 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News


 

Imprimer