Attentats au Sri Lanka: 215 morts et des centaines de blessés

Huit attentats ont visé, dimanche, des hôtels et des églises ainsi qu’une maison perquisitionnée par la police.

Au moins 215 personnes ont été tuées, dimanche, dans une série d’attentats suicides qui a frappé le Sri Lanka. Ces attaques ont également fait des centaines de blessés.

C’est ce qui ressort d’une déclaration du ministre srilankais des Affaires de la Défense, Ruwan Wijewardene, cité par l’agence de presse américaine Associated Press.

Le ministre a indiqué que « 7 individus ont été arrêtés pour suspicion d’implication dans les attentats, qui ont frappé 3 villes au Sri Lanka et ont fait au moins 215 morts et des centaines de blessés».

Il a souligné que la plupart des explosions «étaient des attentats suicides, probablement exécutés par le même groupe», sans donner plus de précisions.

Dans le même contexte, Ruwan Wijewardene a annoncé que « 3 policiers ont été tués lors d’une descente dans une maison de la région de Dematagoda, près de la capitale Colombo ».

Le ministre a également précisé que 3 suspects ont été arrêtés « lors de la descente effectuée dans le bâtiment résidentiel », sans donner de détails sur les identités des suspects.

Pour sa part, le ministre srilankais des Affaires étrangères, Tilak Marapana, a affirmé que 35 étrangers ont péri lors des attentats qui ont visé des églises et des hôtels au Sri Lanka.

Plus tôt dans la journée, le gouvernement du Sri Lanka avait décrété le couvre-feu provisoire avec effet immédiat et décidé le blocage de l’accès aux principaux réseaux sociaux et aux services de messagerie en ligne, sur fond de la série d’attentats qui a secoué le pays.

Le couvre-feu sera appliqué à partir de 6 heures du soir, dimanche, jusqu’à 6 heures du matin, lundi.

Les autorités locales ont déclaré 8 attaques. Six de ces attaques ont été perpétrées successivement contre 3 églises, dont une se trouve dans la capitale, et 3 hôtels dans la même ville.

Les deux autres attaques ont été exécutées, quelques heures après les six premières.

Le septième attentat a visé un hôtel dans la ville de Dehiwala, près de la capitale Colombo, faisant 2 morts, selon des médias locaux.

Quant à la huitième explosion, elle a eu lieu dans un bâtiment résidentiel dans la région de Dematagoda, et a fait 3 morts parmi les policiers, qui faisaient une descente dans le bâtiment.

Jusqu’à 12h48 GMT aucune partie n’a revendiqué les attentats du Sri Lanka.

Les attentats ont été perpétrés simultanément aux fêtes des Pâques.

Le Sri Lanka est habité par une majorité bouddhiste et compte 1.2 millions de Chrétiens catholiques, parmi 21 millions d’habitants.

 

 

Photographie : Les forces de sécurité inspectent les lieux après l'explosion visant le Shangri La à Colombo, au Sri Lanka, le 21 avril 2019. Au moins 215 personnes ont été tuées lors de plusieurs explosions visant des églises et des hôtels à travers le Sri Lanka.
par Chamila Karunarathne - Agence Anadolu

 

 

 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]