Le MAE pakistanais craint un « génocide» au Jammu-et-Cachemire

"Si vous transformez une province où les musulmans représentent la majorité en une province où ils deviennent minoritaires, qui plus est dans une région occupée par la force et de manière controversée, c'est une forme de génocide" a lancé le ministre pakistanais des Affaires étrangères, Shah Mehmood Qureshi.

 

Le ministre pakistanais des Affaires étrangères, Shah Mehmood Qureshi, a qualifié de "génocide" les actions de l'Inde comme la révocation du statut spécial et les multiples restrictions apportées dans la région du Jammu-et-Cachemire.

Arrivée à Genève dans le cadre de la 42 ème cession du Conseil des droits de l'Homme de l'Organisation des Nations unies (ONU), Shah Mehmood Qureshi a multiplié les rencontres afin d'attirer l'attention sur la situation du Jammu-et-Cachemire, en crise depuis le 5 août en raison des décisions unilatérales prises par l'Inde.

Au dernier jour de sa visite, Shah Mehmood Qureshi a accordé un reportage au correspondant de l'Agence Anadolu (AA), au cours duquel, il est revenu sur la situation au Jammu-et-Cachemire, sur le processus de paix en Afghanistan et les relations de son pays avec la Turquie.

Ce dernier avait, au cours d'un discours prononcé mardi face à l'assemblée, fait par de ses craintes de voir se transformer en "génocide" l'oppression subit par les musulmans du Jammu-et-Cachemire.

"Si vous transformez une province où les musulmans représentent la majorité en une province où ils deviennent minoritaires, qui plus est dans une région occupée par la force et de manière controversée, c'est une forme de génocide. Cela me préoccupe", a-t-il dit.

Le chef de la diplomatie pakistanaise a accusé l'Inde d'agir "sournoisement" depuis les attaques du 11 septembre, en assimilant aux terroristes les musulmans de cette région qui luttent pour déterminer leur destin.

Il s'est notamment dit préoccupé par la montée de l'Islamophobie en Europe et aux Etats-Unis et rappelé qu'un événement sera organisé aux Nations unies au sujet de l'Islamophobie sur initiative commune du Pakistan, de la Turquie et de la Malaisie.

Au sujet des relations avec la Turquie, Shah Mehmood Qureshi, a réaffirmé "qu'elles ont toujours été à un niveau exceptionnel".

"Nos relations sont bonnes. Dans un temps proche, nous attendons une visite du président Recep Tayyip Erdogan au Pakistan", a assuré Shah Mehmood Qureshi.

Selon ce dernier, lors de cette prochaine visite de président Erdogan, les relations économiques entre les deux pays seront abordées de manières étendues. Qureshi n'a pas non plus manqué de préciser que les relations entre la Turquie et le Pakistan sont également très bonnes dans le domaine de la Défense.

Au sujet des négociations de paix en Afghanistan qui se déroulent entre les Talibans et les Etats-Unis, Qureshi a dit que son pays soutient ce processus et a appelé les Talibans à diminuer les violences et à "donner une chance à la paix".

Il a notamment rappelé que la Turquie et plus de 50 pays à travers le monde ont appelé l'Inde à mettre fin aux violations des droits de l'Homme dans le Jammu-et-Cachemire.

L'Inde a retiré, le août, le statut spécial de la région du Jammu-et-Cachemire en adoptant le projet de loi sur l'annulation de l'article 370 de la Constitution.

Le Cachemire, une région de l'Himalaya à majorité musulmane, est détenu par l'Inde et le Pakistan en partie et revendiqué par les deux pays dans son intégralité. Une petite partie du Cachemire est sous le contrôle de la Chine.

 

 

 

 

 

 

Bayram Altuğ, Ayvaz Çolakoğlu

 

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Pakistan, ONU, Cachemire, Inde, pakistan sécurité, pakistan inde, pakistan diplomatie, inde diplomatie, ONU Asie, Nations Unies, Jammu-et-Cachemire, Inde Jammu-et-Cachemire, Le MAE pakistanais, Shah Mehmood Qureshi, Cachemir

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]