Représentante de Washington à l’ONU : Les Rohingyas subissent un nettoyage ethnique

Représentante de Washington à l’ONU : Les Rohingyas subissent un nettoyage ethnique

"Nous appelons les pays du monde entier à suspendre l'approvisionnement en armes du Myanmar en raison des violences contre les musulmans Rohingyas", déclare Nikki Haley au Conseil de sécurité.

AA/ New York

La Représentante permanent de Washington auprès des Nations Unies, Nikki Haley, a qualifié de «nettoyage ethnique» les crimes commis contre la communauté Rohingya dans la province d'Arakan, dans l'ouest du Myanmar.

C’est ce qu’a déclaré Haley lors de la session sur les événements à Arakan qui se poursuit encore [jusqu'à 20h30 GMT], au Conseil de sécurité de l'ONU à New York.

"Je ne crains pas de qualifier ce qui se passe en Birmanie (Myanmar), de campagne brutale destinée à nettoyer le pays d'un groupe ethnique particulier", a déclaré Haley.

Dans le même contexte, elle a rejeté les allégations du gouvernement du Myanmar selon lesquelles il lutte contre des "extrémistes islamiques".

"Si les autorités (du Myanmar) sont honnêtes en affirmant combattre le terrorisme, qu’elles autorisent les journalistes à se rendre à Rakhine (Arakan)", a déclaré Haley.

Et d’ajouter : « Nous appelons les pays du monde entier à suspendre l'approvisionnement en armes du Myanmar en raison des violences contre les musulmans Rohingyas ».

"C’est honteux pour des dirigeants qui ont fait d'énormes sacrifices pour établir un État démocratique ouvert", a-t-elle déclaré en allusion aux efforts menés au Myanmar, pour évincer le pouvoir militaire.

Depuis le 25 août, l'armée du Myanmar a lancé une épuration ethnique contre les musulmans Rohingyas dans l'Etat d'Arakan. Des milliers de civils ont été tués et blessés, selon des militants Arakans.

Le nombre de musulmans Rohingya qui ont fui au Bangladesh les violences subies au Myanmar, dans la province occidentale d'Arakan, depuis le 25 août dernier, est passé à 501 mille, a annoncé jeudi le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Human Rights Watch et Amnesty International ont appelé, le 19 septembre, le Conseil de sécurité des Nations Unies à faire pression sur le gouvernement du Myanmar pour mettre un terme à l'épuration ethnique des Rohingyas.

 

 

 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

Mots-clés: Asie, ONU actualité, hrw, human rights watch, réfugiés, ONU, expulsion réfugiés, Myanmar, rohingya, rohingya genocide, violence, ethnique, réfugié, Qualid Filsde Mohamed Chine, islamophobie, asie politique, réfugiés turquie, Mohamed Tarek, crise réfugiés, Asie du Sud-Est, Aung San Suu Kyi, Bangladesh, bangladesh religion, santé réfugiés, ONU Droits de l'Homme, asie catastrophe, militaire asie, réfugiés asie, rohingya discrimination, États-Unis ONU, asie terrorisme, asie morts, turquie asie, danger islamophobie, droits l'homme asie, amnesty international asie, asie turquie, ONU Asie, massacre asie, Tarek Mohammed, religion asie, islam asie, violation des droits de l'homme, xénophobie, racisme, islamophobie asie, violence asie, racisme asie, birmanie, réfugiés bangladesh, crise bangladesh, turquie bangladesh, nettoyage ethnique birmanie, nikki haley

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]