Yildirim : Le processus de paix en Afghanistan est un «pas courageux»

Yildirim : Le processus de paix en Afghanistan est un «pas courageux»
Le Premier ministre turc, Binali Yildirim, a qualifié le processus de paix lancé par le gouvernement afghan dans le pays de « pax courageux ».


Yildirim faisait cette déclaration lors d’une conférence de presse animée, dimanche après-midi, à Kaboul, où il est actuellement en visite, à l’issue de sa rencontre avec le chef de l’exécutif de l’Afghanistan, Abdullah Abdullah.

Yildirim a appelé le Mouvement des Talibans a exploiter cette « opportunité historique », relevant que le « temps est venu pour oublier le passé et travailler à construire l’avenir ».

S’agissant des relations établies entre Ankara et Kaboul, Yildirim a relevé que les relations bilatérales sont historiques, ancrées et distinguées et qu’elles se poursuivront ainsi à l’avenir ».

Il a indiqué que la délégation turque l’accompagnant a évoqué avec les responsables afghans les voies et moyens susceptibles de renforcer les relations bilatérales dans les secteurs de l défense, de la sécurité, du commerce et de l’infrastructure.

Et Yildirim de poursuivre : « Il existe plusieurs similitudes entre les deux pays, que ce soit au plan historique, religieux ou ethnique et nous traversons des étapes similaires dans le domaine de la lutte contre le terrorisme ».

« La Turquie lutte contre les organisations terroristes depuis 40 ans et l’Afghanistan est engagé également dans un combat contre le terrorisme depuis 1978 », a-t-il lancé pour illustrer ses propos.

« Les étudiants afghans sont les plus nombreux à bénéficier des bourses d’étude offertes par la Turquie aux étudiants étrangers qui étudient dans ses universités et ces apprenants constituent un trait d’union entre les deux pays », a-t-il rappelé.

Il est, par ailleurs, revenu sur les projets réalisés par l’agence de coopération et de coordination turque (TIKA) en Afghanistan, qualifiant ces projets de « réussis et d’utiles pour le peuple afghan ».

Le Premier ministre turc a, par ailleurs, évoqué les développements au Moyen-Orient, tout particulièrement en Syrie.

« Nous souhaitons la réalisation de la stabilité pour nos voisins en Irak et en Syrie dans un avenir proche et que de nouvelles directions soient mises en place pour garantir l’intégrité territoriale afin que les tous les groupes ethniques bénéficient du vivre-ensemble », a-t-il ajouté.

De son côté, le chef de l’exécutif afghan a commenté la migration clandestine afghane vers la Turquie. « Les migrants clandestins représentent un problème pour chaque Etat et nous organisons des rencontres entre les deux parties pour assurer le retour de ces migrants en Afghanistan ».

Il a relevé avoir discuté avec Yildirim les voies à même de consolider les relations entre les deux pays et les moyens de hausser le volume des échanges commerciaux.

« La Turquie nous a beaucoup aidés et nous a également appuyés en matière d »e sécurité. Elle a également investi dans notre pays via l’agence ATIKA et nous souhaitons que ces investissements se poursuivent », a-t-il dit.
Abdullah a indiqué que les écoles de l’organisation terroriste du FETO en Afghanistan ont été remises à la Fondation Maarif relevant de la présidence du gouvernement turc.


Sinan Uslu, Hatem Kattou


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]