Commémoration des Mehmetçik de la Guerre de Corée en Turquie

Turquie : Commémoration des Mehmetçik de la Guerre de Corée

Soixante-huit ans après la guerre, les Turcs et les Sud-Coréens continuent à se considérer comme des «frères et sœurs», selon le président du Centre de recherche et d’application des Études de l’Asie et du Pacifique à l’Université d’Ankara.

 

L’envoi par la Turquie de Mehmetçik (soldats turcs) à la Guerre de Corée en 1950 a rapproché les pays et développé des liens à la fois diplomatiques et économiques.

Soixante-huit ans après la fin de la guerre et avec 61 ans de relations formelles, les habitants des deux pays continuent à se qualifier de «frères et sœurs de sang».

La participation de la Turquie à la guerre a également amélioré sa position géopolitique dans le contexte de la Guerre froide.

Selon Merthan Dündar, président du Centre de recherche et d’application des Études de l’Asie et du Pacifique à l’Université d’Ankara, les relations turco-coréennes doivent être comprises dans les «circonstances du moment».

"Le gouvernement de la République turque a envoyé des soldats en Corée afin de s'assurer que la Turquie puisse rejoindre l'OTAN contre la menace communiste russe", a rappelé Dundar lors d'un entretien exclusif avec l'Agence Anadolu.

Dundar a également noté que l'augmentation de l'aide économique américaine à la Turquie après la guerre de Corée avait été un autre «avantage».

La Turquie a été le premier pays après les États-Unis à répondre à l'appel des Nations Unies pour une aide militaire à la Corée du Sud après l' attaque du Nord en 1950.

La première brigade turque a quitté le port de Mersin, dans le sud de la Turquie, sous le commandement du général de brigade Tahsin Yazıcı, le 17 septembre, et est arrivée 26 jours plus tard à Busan, en Corée.

La Turquie était le pays envoyant le quatrième plus grand nombre de soldats en Corée, avec quatre brigades pour un total de 21 212 soldats.

La Turquie était troisième parmi les 16 pays participants en termes de pertes, avec plus de 900 soldats morts, vétérans et disparus au total. Le cimetière commémoratif des Nations Unies à Busan abrite les corps de 462 soldats défunts turcs.

Ankara et Séoul entretiennent des relations amicales depuis les années 1950, les dirigeants de chaque pays entretenant des relations bilatérales et un dialogue au sein d’organisations internationales telles que l’ONU, le G20 et MICTA (Mexique, Indonésie, Corée du Sud, Turquie, Australie).

L’année dernière, le volume des échanges commerciaux entre les deux pays s’élevait à 7,2 milliards de dollars, soit une augmentation de plus de 10% depuis 2013.

À l'occasion du 60e anniversaire des relations en 2017, 120 622 touristes coréens ont visité la Turquie, tandis que 27 272 touristes turcs ont visité la Corée du Sud.

Les soldats turcs sont les seules forces armées à avoir construit une école pour les enfants orphelins de la Guerre de Corée.

 

Nazlı Yuzbaşıoğlu, Ahmet Salih Alacacı, Kübra Chohan, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

«La Corée du Sud moderne est reconnaissante envers la Turquie»

 


RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News


 

Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]