Chypre : Guterres optimiste quant à la reprise des négociations

Le Secrétaire général des Nations Unies (ONU), Antonio Guterres a exprimé son optimisme quant à la reprise des négociations grâce aux échanges consultatifs se rapportant à la situation de Chypre.

 


Guterres a présenté au Conseil de sécurité de l'ONU, un rapport sur les avancées et les développements concernant la question chypriote, du 6 octobre 2018 au 10 avril 2019.


Guterres a, ainsi, qualifié de « rare opportunité » les deux réunions qui ont eu lieu entre le président de la République turque de Chypre du Nord (RTCN), Mustafa Akinci, et le leader chypriote grec, Nikos Anastasiadis, le 26 octobre 2018 et le 26 février 2019.


Guterres a incité les deux parties à adopter un discours constructif et transparent à l’encontre des populations de l'île, afin de parvenir à une solution durable.


"J'espère que les échanges consultatifs en cours à Chypre, permettront de relancer les négociations, a-t-il déclaré. Je peux faire la médiation pour une solution durable."


Guterres a rappelé qu'il a chargé la conseillère spéciale provisoire, Jane Holl Lute de tenir des réunions séparément avec chacune des parties. Jane Holl Lute s’est, ainsi, rendue à Chypre quatre fois pour rencontrer des responsables de Turquie, de Grèce, du Royaume-Uni et de l'Union européenne (UE).


Le Secrétaire général de l'ONU a ajouté que les parties chypriotes devraient évaluer les six points dont il a fait la proposition et qui se rapportent à une fédération avec deux peuples et deux régions distinctes.


Il a également indiqué que les Nations Unies ont réalisé en 2018 un sondage d’opinion dans les deux parties, turque et grecque de l’île.


Les résultats de cette enquête démontrent que les populations des deux parties de l’île ont une volonté commune d’instaurer la paix et la sécurité.


D’après ces résultats, les habitants des parties, turque et grecque de Chypre estiment que les prises de position des responsables politiques ont entravé les efforts de paix à Chypre.


Guterres a conclu en déclarant que les deux parties chypriotes doivent pouvoir profiter conjointement des ressources naturelles de l’île.

 

 

Betül Yürük, Mohammed Maher Ben Romdhane

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]