RDC / Belgique : Tshisekedi entame sa première visite officielle à Bruxelles

Le but de cette visite est "d’intensifier et de réchauffer la coopération bilatérale qui profiterait aux deux Nations".




Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi, est arrivé lundi soir en Belgique pour sa première visite officielle de 4 jours dans ce pays après plusieurs années de brouille entre Kinshasa et Bruxelles sous l'ère de Joseph Kabila, son prédécesseur.

Accompagné de son épouse, Tshisekedi qui a passé une partie de sa vie dans ce pays à arrivé par l’aéroport militaire de Melsbroeck où il a été accueilli par plusieurs membres du gouvernement belge dont le vice - premier ministre en charge des Affaires étrangères, Didier Reynders.

Il a été ovationné par une forte colonie congolaise massée à l'entrée de l'aéroport.

"Nous venons de très bas sous l'ancienne présidence, on va essayer de remonter étage par étage, sans brusquer les choses", a déclaré à la presse, le chef de la diplomatie belge, Didier Reynders.

Le but de cette visite est "d’intensifier et de réchauffer la coopération bilatérale qui profiterait aux deux Nations. C’est aussi pour normaliser les relations belgo-congolaises", a déclaré à la radio onusienne, Okapi , la porte-parole adjointe du président Tshisekedi, Tina Salama.

Ce mardi , Tshisekedi sera reçu par le premier ministre Charles Michel et dînera avec le couple royal avant de donner un discours devant le patronat des entreprises belges à Bruxelles.

La présidence congolaise a fait état d'un agenda "trop chargé" pour Tshisekedi qui prévoit une "visite de travail", à Anvers en Flandre et à Gembloux, en Wallonie, pour soigner le lien avec les deux communautés linguistiques belges.

Le point d'orgue de la visite à Anvers où la RDC disposait d'un consulat, est le tête-à-tête avec les responsables du centre d'expertise de diamant, la visite du grand port maritime belge et le centre international de la médecine tropicale.

Jeudi 19 septembre, il sera reçu par le président sortant de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Il est prévu que les deux Etats signent un protocole de réouverture des consulats d'Anvers et Lubumbashi, fermés en 2018 en pleine poussée de fièvre entre Kinshasa et Bruxelles.

Les deux pays devraient également conclure un accord de coopération en matière de défense, d'éducation et de santé.

Le candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre 2018 en RDC et qui revendique toujours sa victoire, Martin Fayulu, a critiqué, dimanche la Belgique qui, selon lui, s'est apprêtée à accueillir un "pseudo-président, fruit de l'escroquerie électorale".

Au gouvernement belge, Martin Fayulu reproche de ne trouver "aucun mal à rendre hommage à un pseudo-président qui incarne le déni de la démocratie".

"En acceptant l'inacceptable, le monde veut nous enseigner la peur de la vérité et la culture du faux semblant", a - t-il écrit critiquant des voyages "bidon" de Tshisekedi. Au bout de 4 jours de visite, il se rendra, le 20 septembre à New York, pour sa première participation à l’Assemblée générale de l'ONU.

 

 

Pascal Mulegwa , Lassaad Ben Ahmed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: République Démocratique du Congo - RDC, Belgique, Bruxelles, rdc belgique, Félix Tshisekedi

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]