Turquie, Coup d'État vaincu : Que s'est-il passé la nuit du 15 juillet au parlement?

Turquie, Coup d'État vaincu : Que s'est-il passé la nuit du 15 juillet au parlement?

Plus de 100 députés turcs étaient à l'intérieur du parlement à Ankara quand il a été bombardé trois fois pendant la nuit du coup d'État défait de 2016.

Photographie des camions arrivant sur le Pont des Martyrs du 15 Juillet et des cérémonies de commémoration en présence du président turc Recep Tayyip Erdoğan et de l'ex-premier ministre et nouveau président du Parlement, Binali Yıldırım : par Raşit Aydoğan, Kayhan Özer, Murat Kula, Berk Özkan, Agence Anadolu, 15 juillet 2018, Istanbul et Ankara

 

 

Avec plus de 100 législateurs à l'intérieur, le bâtiment de la Grande Assemblée Nationale Turque (GANT) a été touché par des bombes à trois reprises le 15 juillet 2016, la nuit du coup d'état vaincu.

Alors que les Turcs affluaient vers les places centrales à travers le pays pour défendre la démocratie face à l'agression des putschistes, les législateurs turcs en ont fait de même en allant au parlement.

Au total, 106 députés étaient présents à la GANT lors de la tentative du coup d'Etat défait : 80 du Parti de la justice et du développement (AK) au pouvoir, 16 du Parti populaire républicain (CHP) et 10 du Parti du mouvement nationaliste (MHP).

Comme les législateurs avaient travaillé jusqu'à tôt le matin du 14 juillet pour adopter un projet de loi de 75 articles sur l'amélioration du climat d'investissement, le parlement devait être ajourné le 15 juillet.

La plupart des législateurs étaient retournés dans leurs districts après de longues heures de travail.

Les législateurs qui se trouvaient à Ankara lors du coup d'Etat défait ont vu les avions militaires survoler la capitale vers 21h30. (1830GMT) heure locale.

 

En consultant les autres membres du parti à travers les réseaux sociaux, les députés du AK parti ont pu comprendre qu'il s'agissait d'une tentative de coup d'État.

 

Après avoir débattu de l'opportunité de se rendre au siège du parti ou au parlement, ils ont opté pour se rendre à la GANT.

Le président du parlement de l'époque, Ismail Kahraman, avait quitté le parlement vers 21h41, heure locale. Il a appris la tentative de coup d'État seulement après son retour à la maison.

 

Les députés affluent au parlement

 

Les premiers députés qui sont venus au parlement pendant le coup d'Etat incluent Ahmet Gündoğdu, Aydın Ünal, Julide Sarıeroğlu, Ayğe Sula Köseoğlu, İlknur İnceoz, Lütfiye Selva Çam, Mustafa Şahin, Orhan Atalay, AyŞe Kesir, Sema Kırcı, et Bennur Karaburun, tous membres du AK Parti.

Un peu plus tard cette nuit-là, les législateurs des partis d'opposition ont également commencé à venir au parlement pour passer l'inéluctable message de la solidarité nationale pour sauver et renforcer la démocratie.

Kahraman est retourné au parlement vers 23h26, et a ordonné que l'Assemblée générale revienne en session. Il est parti plus tard à 23h45, pour le palais de Ç+ankaya - alors résidence du premier ministre - où un bureau de crise a été établi. Kahraman est retourné au parlement à 1h20 du matin (heures locales).

La première bombe a frappé le jardin du parlement à 2h33 du matin. Une seconde bombe a heurté un couloir près de la salle du Premier ministre, causant de graves dommages et faisant tourbillonner des nuages ​​de poussière dans la salle de l'Assemblée générale.

Après la deuxième attaque, les législateurs turcs se sont réfugiés dans l'abri du Parlement. Quand la troisième bombe a frappé le parlement à 3h33 du matin, les députés étaient à l'abri.

 

Dans la foulée du coup d'État défait, de nombreux dirigeants étrangers ont visité le bâtiment du Parlement et ont vu de leurs propres yeux les dégâts causé par les bombardements des putschistes.

 

Le 15 juillet 2018, la Turquie marque le deuxième anniversaire de la tentative vaincue de coup d'État, qui a tué 251 personnes et blessé de 2 200 autres.

 

L'organisation terroriste Fetullah (FETO) et son leader basé aux États-Unis, Fetullah Gulen, sont accusés par la Justice turque d'avoir orchestré le coup d'État qui n'aurait pu être vaincu autrement que par la volonté populaire, traditionnellement exprimée dans les urnes, qui avait ce soir-là saisi les rues et les ponts du pays pour faire valoir son inaléniable attachement à la démocratie.

La Justice turque accuse également FETO d'être derrière une campagne de longue date pour renverser l'État à travers l'infiltration des institutions turques, en particulier les Türk Silhalı Kuvvetleri (TSK)*, la Police et la Justice.

 

Erdogan salue la résistance du peuple face à la tentative de putsch du 15 juillet

 

Le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdoğan s'est félicité une de fois de plus de la résistance du peuple face à la tentative de coup d'État du 15 juillet 2016.

Le chef de l'État a rédigé un article pour l'édition spéciale du quotidien Hurriyet, dimanche, à l'occasion du deuxième anniversaire de la tentative vaincue par la volonté populaire.

Erdogan s'est incliné à la mémoire des martyrs du 15 juillet et a remercié le peuple qui a défié les putschistes.

Le peuple qui a déjà vécu deux coups d'État, ne s'est pas laissé faire cette fois-ci, a-t-il souligné.

Ainsi, il a salué la résistance héroïque du peuple turc face aux membres militaires de FETO qui ont fomenté la tentative de coup d'État.

«Par cela, le peuple turc n'a pas uniquement rejeté la tentative, mais il a également sauvé l'honneur de la démocratie, dans le monde entier, a-t-il noté. Le 15 juillet est la meilleure réplique possible aux putschistes et aux puissances étrangères derrière eux.»

Cette victoire a inauguré une nouvelle période pour le pays, selon le président.

«Aucune puissance illégitime ne pourra oser un tel acte désormais, a-t-il conclu. En outre, avec le nouveau système [de gouvernement présidentiel], la Turquie a passé le cap des pays développés.»

 

Sinan Uslu, Nevzat Demirkol, Qualid Filsde Mohamed Chine, Coşkun Ergül, Handan Kazancı, Marc Chenault, Ümit Dönmez, Nur Asena Gülsoy

 

 

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

RADIO MIT - Radio Made in Turkey - RSS News

Imprimer E-mail

  • [javascript protected email address]

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]