Attaque de pétroliers en mer d'Oman : Moscou se prononce contre tout jugement prématuré

Le président américain Donald Trump a, pour sa part, accusé, l’Iran d'être responsable de l’attaque des deux super-pétroliers survenue jeudi en mer d’Oman.

 

Le ministère russe des Affaires étrangères a appelé, vendredi, à éviter toute accusation avant la réalisation d’une enquête concernant les circonstances de l’attaque survenue, jeudi, contre deux super-pétroliers en mer d’Oman.

Un communiqué de la diplomatie russe ajoute qu’il est nécessaire d’éviter de porter des jugements prématurés concernant les circonstances de cette attaque que Moscou a fermement condamné.

La diplomatie russe a, ainsi, exprimé sa profonde préoccupation quant à la détérioration de la situation dans le Golfe d’Oman en affirmant qu’il s’agit d’une détérioration provoquée.

Moscou a, en ce sens, appelé toutes les parties concernées au calme et à l’apaisement et à ne pas recourir à cet incident pour faire pression sur l’Iran.

Heico Maas, Chef de la diplomatie allemande s’est également exprimé concernant le développement de la situation dans le Golfe d’Oman en affirmant que la séquence vidéo fournie par les États-Unis en tant que preuve de l’implication de l’Iran dans cette attaque est insuffisante.

Le président américain Donald Trump a, pour sa part, accusé, vendredi, l’Iran d'être responsable de l’attaque des deux super-pétroliers survenue jeudi en mer d’Oman.

Au cours d’une interview diffusée par la chaîne américaine Fox News, Donald Trump a ajouté qu’il n'y aura pas de fermeture du Golfe d'Oman et que si fermeture il devait y avoir, elle le saurait sur le long terme.

Le président américain s’est également engagé à empêcher l’Iran de mettre au point l’arme nucléaire.

Mike Pompeo, secrétaire d’État américain aux Affaires étrangères avait également imputé, jeudi, la responsabilité de cette attaque à l'Iran.

Pareil pour un responsable à la Défense américaine qui avait affirmé que les résultats de l’enquête préliminaire démontrent que les Gardes de la révolution iraniens sont derrière cette attaque.

De son côté, Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères avait qualifié l'attaque "d’intrigante".

 

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]