La Russie « préoccupée » par l'afflux d'armes américaines dans la région de l'Euphrate

La Russie affirme que les États-Unis « fournissent des armes aux Kurdes et aux Arabes », alimentant le conflit dans une région déchirée par la guerre.

 

La Russie s'inquiète de la poursuite des livraisons d'armes et d'équipements militaires dans la région de l'Euphrate, a annoncé lundi l'armée russe.

Les armes sont livrées en échange d'une aide contre le trafic de pétrole en provenance de Syrie, a déclaré le porte-parole de l'état-major russe, Sergueï Rudskoï (s'écrit également «Rudskoy»), lors d'une conférence de presse à Moscou.

"La fourniture continue d'armes et de matériel militaire dans la région par les États-Unis est également une source de préoccupation. En échange d'une assistance pour la contrebande de pétrole, les États-Unis inondent avec des armes à la fois des groupes kurdes et arabes, qui les utilisent ensuite l'un contre l'autre." Tout cela ne fait qu’aggraver la situation dans la région déchirée par la guerre ", selon Rudskoï.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

Les YPG, basés essentiellement à l'est de l'Euphrate, dans le nord syrien sont lourdement armés et entraînés par les États-Unis.

 

Zones de désescalades d'Idlib

S'agissant des zones de désescalade d'Idlib, Rudskoy a souligné que l'armée russe y travaillait en étroite coopération avec ses collègues turcs pour normaliser la situation.

"La partie russe assure le fonctionnement des postes d'observation turcs dans les zones de désescalade, dans la patrouille et conduite des convois.

"En coopération avec nos collègues turcs, nous prenons des mesures pour identifier et cibler les positions des terroristes armés, de leur équipement, leurs dépôts d'armes et de munitions. Nous informons la partie turque des frappes dans les meilleurs délais", a le prote parole de l'Armée russe, et que "les forces aériennes russes ont minimisé le nombre de vols et par conséquent de frappes en Syrie".

La Syrie est plongée dans la guerre depuis le début de 2011, dans le contexte des "Printemps arabes".

Depuis lors, des centaines de milliers de personnes ont été tuées et plus de 10 millions d'autres ont été déplacées, selon des responsables de l'ONU.

 

 

 

Elena Teslova, Marc Chenault, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Russie, Turquie, guerre syrie, Syrie, états-unis syrie, russie syrie, turquie syrie, russie militaire, turquie russie militaire, YPG / PYD USA, Euphrate, conférence astana syrie, YPG, processus d'Astana

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]