Ankara ne reconnaitra pas les résultats du référendum en Karabakh occupé

Ankara ne reconnaitra pas les résultats du référendum en Karabakh occupé

"La Turquie condamne cette action qui constitue une nouvelle violation de la souveraineté et de l'unité du territoire azerbaïdjanais", affirme le ministère turc des Affaires Étrangères.

 

Sultan Çoğalan - Le ministère turc des Affaires étrangères a affirmé qu’il ne reconnaîtra pas les résultats du «référendum sur les amendements constitutionnels » illégitime prévu pour le 20 février, la province azerbaïdjanaise du Karabakh, occupée par l'Arménie.

Le ministère turc a déclaré, vendredi soir, dans un communiqué, que le référendum en question constitue une flagrante violation des principes du droit international, de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, et des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU.

«Ce (référendum) et les procédures similaires, sont de nature à saper les efforts déployés pour identifier une solution pacifique et durable à la question du Karabakh. La Turquie condamne cette action, qui constitue une nouvelle violation de la souveraineté et de l'unité du territoire azerbaïdjanais », a souligné le communiqué.

Et d’ajouter : «La Turquie ne reconnaît pas ce référendum illégal et ses résultats, et considère que la question du Karabakh est un obstacle important à la paix, la stabilité et la coopération dans le Caucase du Sud ».

Le ministère a relevé que la Turquie, membre du groupe de Minsk de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, continuera à soutenir les efforts menés en vue d’identifier une solution juste et durable à la question du Karabakh.

L’Arménie occupe le district du Haut-Karabagh (Ouest de l’Azerbaïdjan) depuis 1992. Une crise perdure entre les deux pays depuis la fin de l’époque soviétique lorsque des séparatistes se sont emparés du district en question, au terme d’une guerre sanglante qui a fait 30 mille victimes.

En dépit de la poursuite de négociations entre les deux pays depuis la proclamation d’un cessez-le-feu en 1994, des accrochages armés se produisent de temps à autre aux frontières des deux pays laissant planer les menaces d’une nouvelle guerre, dès lors que les deux pays n’ont pas signé de traité de paix.

 




L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


 
 
 

Mots-clés: guerre, Ankara, referendum, Qualid Filsde Mohamed Chine, Arménie, Azerbaïdjan, azerbaidjan arménie, Karabagh, nagorno karabagh, azerbaidjan armée, azerbaidjan sécurité, Muhammed Nehar, Ümit Dönmez, turquie azerbaidjan, azerbaidjan guerre, armenie guerre, Azerbaïdjan Diplomatie / Relations étrangères, Erevan, arménie turquie, Bakou, Azerbaïdjan ONU, Arménie ONU, Caucase, russie armée, azerbaidjan territoire, Sultan Çoğalan, arménie terrorisme, arménie violence, arménie armée, armenie militaire, armenie politique, drone azerbaijan, turquie caucase, azerbaidjan turquie, referendum autodétermination, referendum autodétermination europe, referendum autodétermination caucase, referendum autodétermination azerbaïdjan, referendum autodétermination arménie, referendum autodétermination karabagh

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]