Visite d'Erdoğan à Rome : Longue liste d'entretiens

Visite d'Erdoğan à Rome : Longue liste d'entretiens

 

Le président turc a entamé une visite officielle au Vatican et en Italie les 4 et 5 février à l’invitation du pape François.

 
 
 
Photographie par Yasin Bülbül & Kayhan Özer, Service Présidentiel de Presse et Agence Anadolu
 
 
 
 
 
 
 
Jérusalem au centre de la rencontre d'Erdoğan avec le pape François

AA / Vatican / Ilkay Guder - Lors d'une rencontre historique lundi avec le pape François au Vatican, le président turc Recep Tayyip Erdoğan a mis en garde contre les dangers que pose la récente décision américaine sur Jérusalem, soulignant qu'elle ne devrait jamais être mise en pratique.

Selon des sources à la présidence turque, Erdoğan a tenu une réunion à huis-clos avec le pape, qui a duré environ une heure, dans le cadre d'une visite officielle de trois jours au Vatican et en Italie.

Au cours de la réunion, les deux dirigeants ont discuté de Jérusalem, de la crise actuelle des réfugiés et des développements au Moyen-Orient, principalement en Syrie, ainsi que de la lutte contre le terrorisme et des relations interconfessionnelles, ont indiqué les sources.

Erdoğan et le pape ont souligné la nécessité du maintien du statut de Jérusalem - sacré pour les musulmans, les chrétiens et les juifs - tel que défini par les résolutions de l'ONU et le droit international.

Le souverain pontife a été l'un des plus importants leaders internationaux à critiquer la décision prise en décembre dernier par les États-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, et Erdoğan a d’ailleurs remercié le pape pour ses messages sur la question.

De même, le pape a exprimé son admiration pour les efforts d'Erdogan concernant Jérusalem et pour son attitude accueillante et son aide aux réfugiés.

Erdoğan a également tenu le souverain pontife au courant des efforts antiterroristes et des opérations de la Turquie en Syrie.

Les efforts conjoints contre la xénophobie et l'islamophobie ont été discutés au cours de la réunion. Les deux dirigeants ont à cet effet qualifié d’erreur l'assimilation de l'Islam au terrorisme.

Ils ont également souligné la nécessité de se tenir éloigné de tout discours provocateur favorisant cette fausse équivalence.

Erdoğan a précisé au pape que la Turquie valorisait les fidèles de toutes les religions - y compris les catholiques - vivant en harmonie et en paix sur son territoire. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que le gouvernement turc a restauré 14 églises et une synagogue, a ajouté le président turc.

Erdoğan et le pape François ont convenu que des mesures conjointes étaient nécessaires pour mobiliser la communauté internationale afin de forger la paix et la stabilité régionales, et d’affronter les crises humanitaires en cours. Les deux dirigeants ont également convenu de maintenir leurs relations à l'avenir.

Le président turc s'est par ailleurs entrenu pendant 10 minutes avec le Secrétaire d'État du Vatican le Cardinal Pietro Parolin.

La visite d'Erdoğan au Vatican qui se termine lundi est la première au niveau de la présidence turque, après la visite du défunt président turc Celal Bayar en 1959.

 
Le président italien offre une réception officielle en l'honneur du président turc

Le président italien Sergio Mattarella a organisé lundi une réception officielle au palais présidentiel à Rome en l'honneur de son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan.

Après avoir échangé une poignée de main devant les caméras, Erdogan et Mattarella se sont présentés l'un l'autre les délégations de leurs pays.

Les deux présidents ont par la suite tenu une réunion privée d'environ 50 minutes au cours de laquelle les relations bilatérales ont été discutées, avant que les délégations des deux pays ne se joignent à la réunion.

 

Erdoğan rencontre le Premier ministre italien à Rome

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a rencontré lundi à Rome le Premier ministre italien Paolo Gentiloni.

La réunion a eu lieu au Palazzo Chigi, le siège officiel de la présidence du Conseil des ministres italien.

Après avoir échangé une poignée de main devant les caméras à l'entrée du palais, les deux dirigeants ont tenu une réunion d’une heure et 15 minutes, à huis clos.

 

Rencontre avec le Président de Leonardo (ex-Finmeccanica)
 
Le président turc a tenu un entretien avec Giovanni De Gennaro, président de la compagnie Leonardo (ex-Finmeccanica) détenue à 30.2% par le ministère italien de l'Économie et des Finances.
Leonardo S.p.A., anciennement Leonardo-Finmeccanica et Finmeccanica, est une entreprise italienne de haute technologie et l'un des principaux acteurs de l'aérospatiale, de la défense et de la sécurité.
Basée à Rome, l'entreprise compte 180 sites industriels et technologiques dans le monde entier. Il est le neuvième plus grand entrepreneur de défense dans le monde basé sur les revenus. 
La société est partiellement détenue par le gouvernement italien à travers le ministère de l'Économie et des Finances, qui détient 30,2% des actions de la société et est son principal actionnaire.
Elle est également la société mère et le siège social des filiales et coentreprises, ATR, Telespazio ainsi que Thales Alenia Space et MBDA qui consituent le consortium franco-italien EUROSAM avec lequel une convention d'importance stratégique a été signée par les compagnies turques ASELSAN et ROKSETSAN pour la conception et construction d'un futur système de défense aérienne et antimissile pour la Turquie.
Opérant en Turquie depuis 1989 avec sa filiale à 100% - Selex ES Elektronik Turkey - la société fournit à des clients civils et militaires des capacités de communications fiables et sécurisées ainsi que des systèmes d'avionique de pointe, des capteurs pour évaluation de situation pour les navires et des systèmes de contrôle de trafic .
 
Giovanni De Gennaro (né le 14 août 1948 à Reggio Calabria, Italie) est le président du premier groupe de défense italien Leonardo.  Il était l'ancien chef de la police italienne et sous-secrétaire du Premier ministre italien chargé des services d'information et de la sécurité.
Il fut aussi chef du département de police italien et directeur du département des services d'information et de la sécurité.
 
 
Entretien avec le PDG de Pirelli
 
Le président turc s'est par ailleurs entretenu avec le PDG de Pirelli, Marco Tronchetti Provera. Provera est à la tête du géant italien du pneu depuis 1992.

Le groupe Pirelli, l'un des principaux groupes industriels au monde avec plus de 140 ans d'histoire, opère en Turquie depuis plus de 50 ans. Pirelli a fondé sa première usine turque de pneus en mai 1960. Türk Pirelli Lastikleri A.S. a mis sur la route en 1962, le premier pneu à être localement produit dans l'usine d'Izmit.

Türk Pirelli Lastikleri A.S. continue de contribuer grandement à l'économie turque avec un chiffre d'affaires de 1,2 milliard TRY en 2014 (dont 60% proviennent des exportations), 2 000 employés et plus de 400 concessionnaires agréés.

Situé à Izmit-Kocaeli sur une superficie fermée de 130.000 mètres carrés, l'usine de Türk Pirelli Lastikleri A.S. est l'un des plus importants sites de production du groupe Pirelli sous un même toit en termes de tonnage et de types de fabrication. L'usine d'Izmit a une capacité de fabrication de 7 millions de pneus par an, produisant 675 types de pneus pour les principaux groupes de véhicules utilitaires légers, de camions et de sports automobiles.

 

Le président a ensuite participé a une réunion co-organisée par l'ISPI (Italian Institue for International Political Studies) et Pirelli en présence de  plusieurs dirigeants de compagnies italiennes, sous l'égide de la campagne "Invest in Turkey". Erdoğan a, par ailleurs, répondu aux questions des journalistes italiens au cours d'un entretien dans l'après-midi.

 
 




 
 
 
 

Mots-clés: Syrie, Moyen-Orient, ONU actualité, Actualité Syrie, pape, pape françois, ONU, action humanitaire, Vatican, aide humanitaire, erdogan, visite turquie, syrie turquie, santé syrie, Qualid Filsde Mohamed Chine, syrie nord, turquie syrie, cavusoglu, Italie, Rome, camp réfugiés syrie, afad, İlkay Güder, kerem kinik, enfants, santé enfants, réfugiés syriens, crise humanitaire, aselsan, italie gouvernement, civil moyen orient, Province de Alep, crise humanitaire afrique, ONU Moyen Orient, crise humanitaire moyen orient, italie turquie, turquie italie, roketsan, otan syrie, humanité , Croissant Rouge, Thales Aliena Space, Thales , enfants moyen-orient, enfants syrie, ONU Syrie, amérique du sud humanitaire, crise humanitaire asie, l'Organisation de la coopération islamique (OCI), Kayhan Özer, Hafawa Rebhi, Yasin Bülbül, eurosam, humanitaire europe, celal bayar, cardinal pietro parolin, giovanni de gennaro, pirelli, ISPI (Italian Institue for International Political Studies), invest in turkey, Türk Pirelli Lastikleri, marco tronchetti provera

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]