Arménie: l'opposition reprend ses protestations après l'échec des pourparlers

Arménie: l'opposition reprend ses protestations après l'échec des pourparlers

Les pourparlers visent à la transition politique après que le Premier ministre arménien a annoncé sa démission au milieu des jours de manifestations.

Photographie : Ali Cura, Agence Anadolu


L'opposition arménienne est revenue dans la rue mercredi après l'échec des négociations avec le Parti républicain au pouvoir.

Les pourparlers visaient à une transition politique après que le Premier ministre arménien nouvellement élu, Serge Sarkissian, a annoncé sa démission après plusieurs jours de manifestations dans le pays lundi.

Le Premier ministre par intérim, Karen Karapetyan, a annulé la rencontre avec le leader de l'opposition, Nikol Pashinyan, l'accusant de "présenter unilatéralement de nouvelles conditions", et a suggéré des élections anticipées pour résoudre la tension, selon les médias locaux.

Plus tard, l'opposition a commencé à manifester sur la place de la République dans la capitale Erevan à l'appel de Pashinyan.

Alors que les manifestations étaient en cours, Pashinyan a échangé des vues avec les ambassadeurs des pays de l'Union européenne à Erevan. Il devrait rencontrer les ambassadeurs des États-Unis et de la Russie.

Dans une déclaration publiée sur les réseaux sociaux, M. Pashinyan a déclaré qu'il boycotterait les élections anticipées proposées dans les conditions du parti au pouvoir.

D'autres partis politiques en Arménie, y compris l'Arménie prospère - qui a le deuxième plus grand groupe au parlement - ainsi que le Parti du patrimoine et le Parti social-démocrate ont également annoncé leur soutien aux manifestations, selon les médias locaux.

Les manifestations ont éclaté en Arménie à la suite de la nomination de Sargsyan au poste de premier ministre le 13 avril. Ils ont été rejoints par des soldats en uniforme.

La première vice-première ministre, Karen Karapetyan, occupe provisoirement le poste de premier ministre intérimaire.

Après avoir servi comme président de l'Arménie pour deux mandats, Sargsyan a été élu premier ministre le 17 avril.

Un référendum de 2015 soutenu par le président de l'époque, Sargsyan, a transféré des éléments clés de l'autorité présidentielle au Premier ministre.



Handan Kazancı, Monis Bin Ali, Ümit Dönmez

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]