Arménie: l'opposition reprend ses protestations après l'échec des pourparlers

Arménie: l'opposition reprend ses protestations après l'échec des pourparlers

Les pourparlers visent à la transition politique après que le Premier ministre arménien a annoncé sa démission au milieu des jours de manifestations.

Photographie : Ali Cura, Agence Anadolu


L'opposition arménienne est revenue dans la rue mercredi après l'échec des négociations avec le Parti républicain au pouvoir.

Les pourparlers visaient à une transition politique après que le Premier ministre arménien nouvellement élu, Serge Sarkissian, a annoncé sa démission après plusieurs jours de manifestations dans le pays lundi.

Le Premier ministre par intérim, Karen Karapetyan, a annulé la rencontre avec le leader de l'opposition, Nikol Pashinyan, l'accusant de "présenter unilatéralement de nouvelles conditions", et a suggéré des élections anticipées pour résoudre la tension, selon les médias locaux.

Plus tard, l'opposition a commencé à manifester sur la place de la République dans la capitale Erevan à l'appel de Pashinyan.

Alors que les manifestations étaient en cours, Pashinyan a échangé des vues avec les ambassadeurs des pays de l'Union européenne à Erevan. Il devrait rencontrer les ambassadeurs des États-Unis et de la Russie.

Dans une déclaration publiée sur les réseaux sociaux, M. Pashinyan a déclaré qu'il boycotterait les élections anticipées proposées dans les conditions du parti au pouvoir.

D'autres partis politiques en Arménie, y compris l'Arménie prospère - qui a le deuxième plus grand groupe au parlement - ainsi que le Parti du patrimoine et le Parti social-démocrate ont également annoncé leur soutien aux manifestations, selon les médias locaux.

Les manifestations ont éclaté en Arménie à la suite de la nomination de Sargsyan au poste de premier ministre le 13 avril. Ils ont été rejoints par des soldats en uniforme.

La première vice-première ministre, Karen Karapetyan, occupe provisoirement le poste de premier ministre intérimaire.

Après avoir servi comme président de l'Arménie pour deux mandats, Sargsyan a été élu premier ministre le 17 avril.

Un référendum de 2015 soutenu par le président de l'époque, Sargsyan, a transféré des éléments clés de l'autorité présidentielle au Premier ministre.



Handan Kazancı, Monis Bin Ali, Ümit Dönmez



L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]