Turquie : L'approche de la Grèce est très dangereuse

Turquie : L'approche de la Grèce est très dangereuse

«La moindre tentative d'augmenter l'étendue des eaux territoriales [par la Grèce], recevra une réponse des plus sévères de la part de la Turquie», a averti le porte-parole de l'Ak Parti, Omer Celik.

 

Le porte-parole du parti pour la Justice et le Développement (Ak Parti - au pouvoir en Turquie), Omer Celik, a mis en garde la Grèce contre toute tentative d'étendre les limites de ses eaux territoriales.

Celik a animé, mercredi, une conférence de presse à l'issue d'une réunion de la direction du parti au siège à Ankara, présidée par le chef de l'Etat, Recep Tayyip Erdogan.

Au sujet des allégations selon lesquelles la Grèce souhaite augmenter graduellement les limites de ses eaux territoriales, Celik a fustigé une décision "très dangereuse" si elle était confirmée.

"C'est une approche très dangereuse. Je leur rappelle l'avertissement porté par la décision prise par la Grande Assemblée (turque) en 1995", a-t-il martelé.

A cette date, l'Assemblée turque avait qualifié de "motif de guerre", toute initiative grecque touchant aux limites des eaux territoriales.

"La moindre tentative d'augmenter l'étendue des eaux territoriales, recevra une réponse des plus sévères de la part de la Turquie", a averti le porte-parole.

Au sujet de l'assassinat du journaliste saoudien, Jamal Khashoggi, dans le consulat général de son pays à Istanbul, Celik a pointé du doigt la responsabilité d'une "haute autorité".

"Ce n'est pas une opération réalisable sans l'instruction d'une haute autorité", a-t-il souligné, précisant que la Turquie ne permettra pas que l'affaire soit étouffée.

"Nous voulons connaitre l'emplacement du corps et que l'identité du complice local nous soit communiquée", a-t-il insisté.

Quelques jours auparavant, le navire turc "Fatih" a entrepris le premier forage en eau profonde réalisé par la Turquie en Méditerranée, dans la zone dite 7, objet de tensions entre la Grèce et la Turquie, mais qui selon Celik, se trouve à l'intérieur des limites des eaux territoriales turques.

"Notre navire "Fatih" est escorté par notre Marine. Je déconseille vivement aux Grecs de tenter quoi que ce soit", a-t-il conclu.

 

Enes Kaplan, Ayvaz Çolakoğlu, Ömür Melih Üzelce

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

Le Premier ministre grec bloque les décrets d'extension des eaux territoriales
Grèce : La Turquie condamne l'octroi d'un congé pénitentiaire à un terroriste
L'ancien Premier ministre grec salue l'accueil de réfugiés syriens par la Turquie
La Turquie demande à la Grèce de ne pas créer de tensions en Méditerranée

 



 

 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]