Macron au terme du Sommet quadripartite sur la Syrie : «Les ambiguïtés ne sont pas toutes levées»

Déclarations du président français : -Il y a une volonté de faire de la lutte contre Daech et le terrorisme une priorité -La Turquie est un grand pays et je respecte beaucoup le peuple turc -Il y a des désaccords avec la Turquie concernant l'organisation YPG

 

Le président français, Emmanuel Macron, a déclaré, mardi, que toutes les ambiguïtés (concernant la question syrienne) ne sont pas levées, et qu'il y a une volonté de faire de la lutte contre l'organisation Daech et contre le terrorisme une priorité.

C'est ce qui ressort des déclarations de Macron au terme du Sommet quadripartite sur la Syrie, tenu mardi à Londres.

Le Sommet a été tenu par le président turc, Recep Tayyip Erdogan et son homologue français Emmanuel Macron, la Chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Macron a souligné que la coopération sur la question des réfugiés devrait se poursuivre, notant qu'il existait un consensus sur la nécessité de poursuivre les efforts pour mettre fin à la crise syrienne.

En réponse à une question sur sa relation avec le président turc Erdogan, Macron a déclaré : "J'ai discuté avec le président Erdogan. Vous ne m'avez jamais entendu manquer de respect à l'égard de qui que ce soit. Je considère que la Turquie est un grand pays et je respecte très profondément le peuple turc".

Il a indiqué qu'il y a des désaccords sur certaines questions, soulignant que cette réunion a contribué à faire progresser le dossier syrien.

Néanmoins, Macron a expliqué qu'il y a des désaccords avec la Turquie en ce qui concerne l'organisation YPG (branche armée de l'organisation terroriste PKK).

"Il n'y a pas d'ambiguïté concernant PKK, la France les considère en tant que terroristes, les condamne et les poursuit", a-t-il poursuivi.

"Cependant, concernant l'YPG nous ne pouvons pas les considérer en tant que terroristes, mais le président Erdogan n'est pas d'accord avec ce point de vue, et ce différend n'est pas terminé aujourd'hui", a-t-il martelé.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

"Nous sommes préoccupés par la sécurité du territoire turc, mais nous ne voulons pas oublier ceux qui ont combattu contre Daech", a-t-il renchéri.

Par ailleurs, Macron a noté que la question libyenne a été discutée lors du Sommet et il a indiqué qu'il attachait une grande importance aux intérêts de l'administration de la partie turque de Chypre, en commentant l'évolution de la situation dans l'est de la Méditerranée.

 

 

Mona Saanouni

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: otan, Turquie, france turquie, turquie france, terrorisme, diplomatie france turquie, PKK=YPG, pkk france, otan turquie, Aide au PYD/YPG/PKK, Macron, YPG, Source de Paix

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]