«L'attitude américaine sur les S-400 peut laisser des séquelles dans les relations avec la Turquie»

Le porte-parole de la Présidence turque, Ibrahim Kalin, a notamment fermement critiqué la lettre du Secrétaire d’état américain par intérim à la Défense, Patrick Shanahan, concernant l'achat par Ankara des fusées russes.

 

Le porte-parole de la Présidence turque, Ibrahim Kalin, a souhaité un changement d’attitude de Washington au sujet du système russe de défense S-400, assurant que dans le cas contraire, les relations bilatérales Turquie-Etats-Unis seront touchées durablement.

Kalin a tenu, jeudi soir, une conférence de presse alors que le Président de la République, Recep Tayyip Erdogan, se réunissait avec son cabinet.

Le porte-parole s’est exprimé sur les principaux sujets évoqués lors de la réunion.

Le principal point abordé est celui des relations et tensions avec Washington autour de l’achat par Ankara du système russe S-400.

Washington s’y oppose fermement, demande à la Turquie d’abandonner ce projet, et menace notamment d’annuler la livraison des chasseurs F-35 achetés par la Turquie, dont elle est aussi un partenaire de production.

Kalin a d’abord abordé la question de la lettre envoyée récemment par le Secrétaire d’état américain par intérim à la Défense, Patrick Shanahan, dont le contenu menaçant a fortement été critiqué par les responsables turcs.

"En plus de sa forme, son contenu aussi est contraire à l'esprit d'alliance", a préalablement indiqué Ibrahim Kalin.

"Il est également irresponsable que la lettre ait été divulguée pratiquement au même moment que son envoi", a-t-il ensuite dénoncé.

Pour exprimer cette position de la Turquie, Kalin s’est entretenu dans la journée avec un des conseillers du président américain Donald Trump.

"J'ai fait il y a quelques instants un entretien sur ce sujet avec le conseiller de Donald Trump à la sécurité nationale, John Bolton", a-t-il fait savoir, rappelant que le ministre turc de la Défense Hulusi Akar s’est lui entretenu au téléphone avec Shanahan.

Ankara attire l’attention sur le fait que cette approche menaçante de Washington risque de profondément et durablement endommagée les relations bilatérales.

"Nous espérons que les Américains abandonneront au plus vite leur attitude qui risque de laisser des séquelles dans nos relations", a-t-il partagé.

Les développements en Syrie sont un autre sujet qui mobilise les autorités turques, notamment sur le non-respect du cessez-le-feu dans la zone de désescalade d’Idleb, dans le nord de la Syrie.

"Nos services concernés ont été missionnés pour mettre fin aux attaques volontaires du régime syrien visant à provoquer la Turquie et élargir son influence dans la région. Nous sommes tout particulièrement en contact sur ce sujet avec la Russie", a expliqué Kalin.

Toujours sur la Syrie, le porte-parole de la présidence a rappelé la détermination de la Turquie à lutter contre toute forme de terrorisme, en particulier contre les projets du PKK qui veut créer un état terroriste le long de la frontière avec la Turquie.

"Grâce au leadership de notre Président, le projet de création d'un état PKK à la frontière turco-syrienne est désormais improbable", a-t-il assuré.

 

 

 

Enes Kaplan, Tuncay Çakmak

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]