Réfugiés: Un effet remarquable des médias sur les préjugés ancrés (étude)

Deux enseignantes-chercheuses de la faculté de Communication de l'Université Yasar d'Izmir en Turquie, ont réalisé une recherche sur l'effet des informations diffusées dans les médias à l'égard des Syriens sur l'appréciation et les idées les concernant.

 

Une étude a permis de démontrer l'effet des informations circulants dans les médias à l'égard des Syriens sur la manière de les percevoir.

Gizem Melek et Dilek Melike Ulucay, deux enseignantes-chercheuses de la faculté de Communication de l'Université Yasar d'Izmir en Turquie, ont réalisé une recherche sur l'effet des informations diffusées dans les médias à l'égard des Syriens sur l'appréciation et les idées les concernants.

L'étude comprenait un échantillon composé de 91 étudiants universitaires divisés en deux groupes. Le premier groupe était exposé à des articles positifs à l'égard des Syriens, et le second groupe était un groupe contrôle, n'étant exposé à aucun article.

Les participants ont tout d'abord rempli une échelle de mesures visant à mesurer leur appréciation de base à l'égard des Syriens.

Cette échelle de mesure comprenait 41 questions sur des sujets relatifs à l'économie, à la cohésion sociale, à la vie moderne, à la multi-culturalité et le bénévolat.

Dans le premier groupe composé de 57 étudiants, des sessions de trente minutes ont été tenues tous les jours pendant une semaine. Ainsi, iIs ont été exposés à 24 articles positifs concernant les Syriens.

Avant de commencer les sessions, le premier jour, l'échelle permettant de mesurer leur appréciation de base à l'égard des Syriens leur a été présentée. La même échelle leur a été appliquée à la fin du cinquième jour.

Par ailleurs, dans le groupe contrôle composé de 34 étudiants, les participants n'ont été exposés à aucun article, ils ont seulement rempli l'échelle d'appréciation, au début et à la fin de la semaine.

- "Force des médias"

L'étude a permis de démontrer une différence positive de l'appréciation éprouvée à l'égard des Syriens dans le premier groupe ayant été exposé à des articles positifs. De l'autre côté, dans le groupe contrôle, exposé à aucun article, aucune variation d'appréciation n'a été relevée.

Dans la conclusion de l'étude, les chercheurs ont constaté que "même en un temps très réduit d'une semaine, les médias ont la force de changer de manière positive les préjugés négatifs ancrés des personnes."

Par ailleurs, l'étude a été publiée dans une revue académique internationale et a été présenté dans un congrès international.

 

 

Halil Şahin, Ayşe Betül Gedikoğlu

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Turquie, Syrie, turquie recherche, réfugiés syriens, Syriens

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]