Celik: « Le comportement de l’UE ne fait que renforcer la division de Chypre »

"Le fait que l'UE condamne la tentative de putsch en évitant de la nommer ainsi ne fait que multiplier les interrogations existantes", a encore déclaré le porte-parole de l'AK Part, Omer Celik.

 

Le porte-parole du Parti de la Justice et du Développement (AK Parti), Omer Celik a très fermement condamné la décision européenne d’imposer des sanctions à la Turquie en raison de ses forages en Méditerranée Orientale, assurant que ce comportement de l’Europe ne fait que renforcer la division de Chypre.

Celik a tenu, mardi, une conférence de presse au siège du parti à Ankara, la capitale de la Turquie.

Le responsable du parti gouvernemental turc a d’abord réagi aux décisions européennes de la veille en rapport à la situation en Méditerranée Orientale.

"Il est certain que cette position ne fera que renforcer la division de l'île (Chypre). Ces sanctions n'auront aucun effet sur la Turquie", a affirmé Omer Celik, dénonçant le parti-pris de l’Union Européenne (UE) en faveur de la partie grecque de Chypre.

Face à cette décision européenne, la Turquie n’entend pas reculer.

"Nos navires Fatih et Yavuz vont poursuivre leurs forages [en Méditerranée Orientale]. Nous allons continuer à protéger nos droits souverains dans nos eaux territoriales dans cette région", a assuré le porte-parole de l’AK parti.

Plus tôt dans la journée, le ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, avait notamment annoncé qu’en représailles, la Turquie va envoyer un quatrième navire dans la région pour soutenir les recherches d’hydrocarbures.

Celik a profité de l’occasion pour également critiquer le discours de l’UE au sujet de la tentative de coup d’état du 15 juillet 2016, alors que la Turquie a célébré lundi le troisième anniversaire de la résistance du peuple contre les putschistes de FETO.

"Le fait que l'UE condamne la tentative de putsch en évitant de la nommer ainsi ne fait que multiplier les interrogations existantes", a-t-il fait remarquer.

Interroger sur l’information faisant état de l’enlèvement de 10 marins turcs au large du Nigéria, Celik a garanti que l’Etat met tout en œuvre pour sauver les marins kidnappés.

"Notre ministère des affaires étrangères et nos services de renseignements travaillent d'arrache-pied sur le sujet", a-t-il déclaré.

 

 

 

Ferdi Türkten, Tuncay Çakmak

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Turquie, Nigeria, Chypre, ömer çelik, commerce turquie europe, forage gazier chypre, gaz naturel chypre, Union Européenne UE

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]