La Turquie appelle les États-Unis à revoir leur décision sur les F-35

"Ne pas répondre à notre proposition de former un groupe de travail incluant également l'OTAN indique clairement que les États-Unis sont biaisés et manquent de volonté pour résoudre le problème de bonne foi", a déclaré le ministère turc après la décision américaine de retirer la Turquie du programme F-35.

 

Ankara appelle Washington à corriger leur erreur concernant la décision de retirer la Turquie du programme d'avions de combat F-35, assurant que ceci "nuira irrémédiablement aux relations", a déclaré mercredi soir le ministère des Affaires étrangères.

Le geste unilatéral des Etats-Unis "ne respecte ni l'esprit d'alliance et ne repose sur des motifs légitimes", a déclaré le ministère dans son communiqué.

"De la même manière qu’il est injuste de retirer la Turquie, l'un des principaux partenaires du programme des F-35, l’affirmation que le système S-400 mettrait en péril les informations sensibles sur les technologies F-35 est erronée", a répété Ankara.

"Ne pas répondre à notre proposition de former un groupe de travail incluant également l'OTAN sur cette base indique clairement que les États-Unis sont biaisés et manquent de volonté pour résoudre le problème de bonne foi", a déclaré le ministère.

Le ministère a souligné que les États-Unis doivent montrer l’importance qu’ils attachent à l’amitié de la Turquie non seulement avec la rhétorique, mais également avec les actions menées, en particulier dans la lutte contre Daesh, le PKK / PYD / YPG et l’organisation terroriste Fetullah (FETO).

Plus tôt mercredi, les États-Unis ont annoncé qu'ils retireront la Turquie du programme de chasseurs furtifs F-35, suite à l'achat par Ankara du système anti-aérien russe S-400.

L'administration Trump avait menacé d'expulser la Turquie du programme de chasseurs F-35 si elle acquérait le S-400 de Russie, avertissant que le système pourrait être utilisé par Moscou pour obtenir secrètement des informations secrètes sur le chasseur furtif.

La livraison des composants S-400 a commencé la semaine dernière et se poursuit. Quatorze avions comprenant du matériel connexe ont déjà atterri en Turquie au cours des six derniers jours.

Les pilotes et le personnel de maintenance turcs qui ont été envoyés aux États-Unis pour s’entraîner sur la plate-forme des F-35 sont informés qu’ils devront quitter le pays d’ici à la fin du mois.

 

 

Tuğrul Çam, Tuncay Çakmak

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: États-Unis, turquie états unis, états-unis turquie, s-400, MAE turc, S400, F35, Programme F-35

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]