La Turquie fustige le mensonge médiatique à l'égard de l'opération en Syrie


Les terroristes du YPG / PKK ciblent les civils et les reporters, et pourtant les reporters étrangers dans la région ne couvrent pas correctement le sujet, selon un diplomate turc.

 

La Turquie a appelé lundi les médias internationaux à cesser de publier des informations à but de manipulation sur les opérations militaires du pays dans le nord-est de la Syrie.

Sadik Arslan, représentant permanent de la Turquie auprès du bureau des Nations Unies à Genève, a accueilli des journalistes de médias internationaux pour les informer de l'opération anitterorriste de la Turquie "Source de Paix".

Arslan a exprimé son malaise face à la publication par lde nombreux médias internationaux de nouvelles partiales à propos de l'opération visant à diffamer la Turquie.

Il a ajouté que les terroristes du YPG / PKK avaient ciblé des civils et des journalistes du côté turc de la frontière avec des mortiers et des tireurs isolés, mais que les journalistes de médias étrangers localisés dans cette zone n’avaient pas correctement indiqué que c’était ces terroristes qui avaient mené les attaques.

Arslan a rappeléque le groupe terorriste YPG / PKK avait mené des centaines d'attaques contre des zones résidentielles en Turquie depuis le début de l'opération et que 18 civils avaient été tués, dont un bébé de neuf mois.

 

La Turquie ne se bat pas contre les Kurdes

Arslan a également critiqué des informations selon lesquelles la Turquie se battrait contre les Kurdes.

La Turquie inclut la plus grande population kurde au monde, a rappelé Arslan, ajoutant que le pays n'avait aucun problème avec les Kurdes et que l'opération était menée uniquement contre les terroristes du YPG / PKK qui ne sont pas représentatifs des Kurdes.

Il a ajouté que la Turquie avait ouvert ses portes aux Kurdes d'Ayn al-Arab (Kobané), une ville située dans le nord de la Syrie, en 2014, lorsqu'elle avait été assiégée par Daech.

Environ 200 000 personnes, principalement des Kurdes syriens, s'étaient réfugiées en Turquie alors que le siège était en cours.

Arslan a rappelé au passage que la Turquie était également le seul pays à accueillir des centaines de milliers de Kurdes du nord de l'Irak lorsque l'ancien dirigeant irakien Saddam Hussein les avait attaqués avec des armes chimiques.

La Turquie a lancé mercredi 9 octobre, l’opération Source de Paix à l’est de l’Euphrate, dans le nord de la Syrie, pour sécuriser ses frontières en éliminant les terroristes avec l'objectif d'assurer le retour en toute sécurité des réfugiés syriens ainsi que l’intégrité territoriale de la Syrie.

Ankara veut éliminer les terroristes du PKK / PYD / YPG et de Daech.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

 

Syrie / opération Source de Paix : 595 terroristes neutralisés depuis le 9 octobre

Le nombre de terroristes du PKK/PYD-YPG neutralisés en Syrie, dans l'opération Source de Paix, s'est élevé à 595.

C'est ce qui ressort d'une déclaration faite, mardi, par le ministère turc de la Défense nationale.

Le nombre total de terroristes neutralisés depuis le début de l'opération (mercredi 9 octobre) est passé à 595, a précisé le ministère.

"Nous assurerons le retour des réfugiés syriens chez eux, grâce à la zone sécurisée que nous créerons, avait affirmé le Président turc, Recep Tayyip Erdogan. Nous défendrons l'intégrité territoriale de la Syrie et libérerons les habitants de la région des griffes du terrorisme."

Le ministère turc de la Défense nationale avait insisté, précédemment, que "les civils, les innocents, les monuments historiques, culturels et religieux, et l'environnement sont intouchables".

 

 

Hamdi Çelikbaş Fatih Hafız Mehmet, George Albert Bernard, Nur Asena Gülsoy, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Turquie, Syrie, turquie russie, erdogan, kurde, kurde syrie, syrie kurde, kurde turquie, oppression kurde, turquie syrie, PKK=YPG, kurde irak, turquie pkk, recep tayyip erdogan, erdogan poutine, Kobane, Aïn Al-Arab, turquie onu, media terrorisme, ONU Syrie, YPG, Est de l'Euphrate, Wall Street Journal, Source de Paix, Kurdes

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]