logo iode Copie Copie

YPG / PKK : Le nombre de familles exigeant le retour de leurs enfants s'élève à 58

Les familles qui exigent le retour de leurs enfants du groupe terroriste YPG / PKK, continuent de manifester depuis plus de 3 mois.

 

Exigeant le retour de leur fille des mains du groupe terroriste YPG / PKK, une autre famille a participé mercredi à la manifestation de sit-in en cours organisée par des familles du sud-est de la Turquie.

Avec l'arrivée Vahide Ciftci, qui a voyagé de la région de Hakkari à Diyarbakir pour sa fille Ozlem Ciftci, kidnappée par les terroristes il y a deux ans à l'âge de 12 ans, on compte désormais 58 familles participant au sit-in.

La manifestation a commencé le 3 septembre dans la région de Diyarbakir, quand une mère, Fevziye Cetinkaya, a déclaré que son fils mineur avait été recruté de force par des terroristes du YPG / PKK avec l'aide de membres du Parti démocratique du peuple (HDP), et accusé par le parti d'avoir des liens avec le groupe terroriste.

Depuis lors, le nombre de familles qui protestent a augmenté, exigeant le retour de leurs enfants, qui auraient été séduits ou kidnappés par des terroristes du PKK.

"L'organisation [terroriste] a kidnappé de force ma fille", a déclaré Ciftci, ajoutant qu'un groupe était venu dans le village et avait avoué l'avoir kidnappée.

N'arrivant pas à obtenir de nouvelles de son enfant ces deux dernières années, Ciftci a déclaré qu'elle souhaitait être réunie avec elle.

"Je veux que ma fille revienne. Je ne sais pas où elle se trouve maintenant. Je suis tellement inquiète pour elle", a-t-elle déclaré.

Elle a souligné qu'elle ne renoncerait pas à manifester sans récupérer son enfant et a déclaré, invitant sa fille: "Reviens, rends-toi à l'État. Tu me manques beaucoup."

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

 

 

 

Omer Yasin Ergin, Ahmet Kaplan, Sena Güler, Ümit Dönmez

Photographie : Archives, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: kurde, Parti Démocratique des Peuples (HDP), Diyarbakır, kurde turquie, liens hdp pkk, mères de diyarbakir, pkk turquie

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]