Canikli: "La France n'a aucune raison d'intervenir en Syrie"

Canikli: "La France n'a aucune raison d'intervenir en Syrie"

"Si la France devait intervenir militairement dans le nord de la Syrie, cette initiative serait contraire au droit international, ce serait une invasion", a estimé le ministre turc de la Défense.

AA - Giresun - Le ministre turc de la Défense, Nurettin Canikli, a estimé que la France ferait une terrible erreur dans le cas où elle déciderait de s’installer militairement dans le nord de la Syrie.

Le ministre turc s’est exprimé, samedi à Giresun (nord-est), en marge de la 6ème réunion des ministres de la défense de la Turquie, de la Géorgie et de l’Azerbaïdjan.

Il est longuement revenu sur la lutte de la Turquie contre le terrorisme, sur son territoire mais aussi au-delà de ses frontières.

Le ministre a été interrogé sur les dernières déclarations du président américain Donald Trump qui a annoncé un retrait prochain des troupes américaines de Syrie.

"La raison de la présence américaine, et des forces de la Coalition internationale, est la guerre contre Daech. Maintenant que cette raison a quasiment disparue, il est logique que Trump souhaite retirer ses troupes, leur mission étant terminée", a-t-il dit.

Canikli en a profité pour commenter les informations selon lesquelles la France envisagerait d’intervenir militairement dans le nord de la Syrie.

"La menace Daech est en grande partie éliminée. Pour cette raison, rien ne peut légitimer la présence militaire de la France ou d'un autre pays en Syrie. Si la France devait intervenir militairement dans le nord de la Syrie, cette initiative serait contraire au droit international, ce serait une invasion", a-t-il estimé.

Canikli s’est interrogé sur les raisons qui pousseraient la France à prendre une telle décision alors que les Etats-Unis prévoient de quitter la Syrie.

"Si la France veut s'installer militairement en Syrie pour soutenir directement ou indirectement certains groupes terroristes, elle ferait alors une grave erreur et s'embarquerait dans une aventure hasardeuse. Nous espérons qu'elle ne fera pas cela", a-t-il poursuivi.

Le ministre turc a rappelé que le PYD/YPG n’est rien d’autre que le PKK, organisation terroristes également reconnue par la France.

Quant à la lutte contre Daech, Canikli a voulu souligner l’engagement effectif de la Turquie.

'En dehors de la Turquie, tous les pays ont combattu Daech par procuration. Les seules forces armées qui ont combattu directement Daech sont les forces armées turques", a-t-il rappelé.
 


Gültekin Yetgin, Tuncay Çakmak, Tuğba Yardımcı

 


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]