Prétendu génocide arménien: Erdogan souhaite une confrontation des Archives

Prétendu génocide arménien: Erdogan souhaite une confrontation des Archives

Le chef de l'Etat turc, Recep Tayyip Erdogan a notamment condamné les actes criminels commis contre les édifices religieux.

 

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan a renouvelé son appel à confronter les Archives sur le prétendu génocide arménien.

Erdogan s'exprimait, mardi, lors d'une cérémonie d'inauguration d'une série de monuments culturels historiques réhabilités à travers la Turquie, qui s'est déroulée au palais présidentiel à Ankara.

"J'ai toujours lancé cet appel à ceux qui font état du prétendu génocide arménien : Nous vous ouvrons nos archives, faites en de même si vous en avez le courage" a t-il insisté.

Le chef de l'Etat turc a notamment condamné les actes criminels commis contre les édifices religieux.

"Nous sommes opposés aux attaques contre les églises en Syrie, en Irak comme nous sommes opposés aux agressions contre des mosquées, au coeur de l'Europe", a-t-il surenchéri.

A propos du manifeste publié le 22 avril en France et signé par 300 personnalités, dont l'ex-président Nicolas Sarkozy et trois anciens chefs de gouvernement, appelant à la suppression de certains versets du Saint Saint Coran, Erdogan a vertement critiqué l'initiative, qualifiant l'auteur et les signataires "d'ignorants".

"Nous le considérons comme un reflet de leur ignorance" a t-il martelé avant d'ajouter, "Vous ne différez en rien de Daech".

 

Enes Kaplan, Ayvaz Çolakoğlu, Eda Özdener, Hatem Kattou

 


 

 


 



L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 

 


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]