Des pays membres du Conseil des droits de l'Homme condamnent l'Arabie Saoudite pour le meurtre de Khashoggi

Publié par Mona Saanouni le . Publié dans Actualité Moyen-Orient

une déclaration conjointe lue par l'ambassadrice australienne Sally Mansfield, auprès du Bureau de l'ONU, au nom d'une vingtaine de pays.

 

Des pays mmebres du Conseil des droits de l'Homme relevant de l'organisation des Nations unies (ONU) ont condamné l'Arabie Saoudite pour le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi et les violations des droits de l'Homme dans le pays.

C'est ce qui ressort d'une déclaration conjointe lue par l'ambassadrice australienne Sally Mansfield, auprès du Bureau de l'ONU, au nom d'une vingtaine de pays.

Lesdits pays ont exprimé leur inquiétude au Conseil des droits de l'Homme face aux allégations de torture, détentions illégales et procès inéquitables à l'encontre d'opposants et de journalistes saoudiens.

Ils exhortent également l'Arabie Saoudite à établir la vérité sur le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, assassiné en octobre au consulat saoudien d'Istanbul, et à faire en sorte que les coupables soient jugés.

Des sources ont indiqué que le Royaume-Uni, l'Allemagne et le Canada ont signé la déclaration conjointe en plus de l'Australie.

Khashoggi a été assassiné le 02 octobre 2018 au consulat de son pays à Istanbul dans une affaire qui suscité l’indignation de l’opinion publique internationale.

Agnès Callamard, Rapporteure spéciale des Nations Unies (ONU) sur les exécutions extrajudiciaires s’est exprimée le mercredi 19 juin concernant le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Elle a, ainsi déclaré que des éléments et des preuves pertinentes affirment que l’enquête sur cet assassinat doit englober de hauts responsables saoudiens dont le Prince héritier, Mohammed Bin Salman.

 

 

 

Bayram Altuğ, Mona Saanouni

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Arabie Saoudite, Jamal Khashoggi, Assassinat de Khashoggi, Affaire Khashoggi, Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU, Mohammed bin Salman

Imprimer