Lavrov : La Russie reconnaît les préoccupations légitimes de la Turquie en matière de sécurité

Lavrov : La Russie reconnaît les préoccupations légitimes de la Turquie en matière de sécurité


Le MAE russe a déclaré que la Russie reconnaissait le droit de la Turquie de sécuriser ses frontières.

 

La Russie reconnaît les intérêts légitimes de la Turquie pour assurer la sécurité de ses frontières, a déclaré mercredi le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

"Nous avons toujours dit que nous reconnaissions les intérêts légitimes de la Turquie pour assurer la sécurité de sa frontière", a déclaré M. Lavrov lors d'une réunion des chefs des services de renseignement à Sotchi, une ville côtière russe.

Le ministre a fait état que la Russie préconisait l'établissement d'une "coopération pratique" entre Damas et Ankara sur la base de l'accord d'Adana de 1998, qui autorise les forces turques à mener des opérations militaires en Syrie.

«En termes pratiques, les militaires des deux pays doivent déterminer les paramètres concrets d’une telle coopération. Nous sommes prêts à assister à un tel dialogue », a-t-il aojuté

Lavrov a confirmé que les négociations entre le gouvernement syrien et le groupe terroriste YPG / PKK avaient commencé. La Russie encouragera le succès et la mise en œuvre des accords entre les deux parties.

La Turquie a lancé l’opération Source de Paix le 9 octobre, visant à éliminer les terroristes du nord de la Syrie afin de sécuriser les frontières de la Turquie, de contribuer au retour des réfugiés syriens en toute sécurité, et de garantir l’intégrité territoriale de la Syrie.

Ankara veut débarrasser le nord de la Syrie à l'est de l'Euphrate du PKK terroriste et de sa branche syrienne, le PYD / YPG.

La Turquie considère que le PKK et les YPG / PYD constituaient la plus grande menace pour l’avenir de la Syrie, mettant en péril l’intégrité territoriale et la structure unitaire du pays.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

 

 

Elena Teslova, Cansu Dikme, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Russie, Syrie, turquie russie, lavrov, serguei lavrov, kurde, kurde syrie, syrie kurde, états-unis syrie, russie syrie, turquie syrie, pkk syrie, turquie russie militaire, Zone sécurisée, Accord d’Adana, YPG, Zone sécurisée dans le nord de la Syrie

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]