Syrie : L'opération anti-terroriste "Rameau d'Olivier" est lancée

Syrie : L'opération anti-terroriste "Rameau d'Olivier" est lancée

L'aviation militaire turque a bombardé des points d'observation du groupe terroriste PKK/PYD/YPG dans la "poche d'Afrin". Les terroristes blessés ont été hospitalisés.

Photographie par Eren Bozkurt, Emin Sansar, Ahmet Özel, Ensar Özdemir, Kerim Kocalar, Agence Anadolu, et Forces Armées Turques

L'état-major turc a  annoncé ce matin le lancement de l'opération d'Afrin, baptisée "Rameau d'Olivier" aujourd'hui samedi à 17h00.

L'opération «Rameau d'Olivier» a été lancée dans la région d'Afrin, au nord-ouest de la Syrie, pour dégager des groupes terroristes tels que le PKK et ses affiliés  PYD, YPG; ainsi que Daech, les Forces armées turques (TSK) ont annoncé samedi après-midi par un communiqué.

L'opération a été lancée le 20 janvier à 17h00. Le communiqué a ajouté que l'opération visait à assurer la sécurité et la stabilité le long des frontières de la Turquie et dans la région.

L'opération est conforme au droit international, aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, en particulier les résolutions n ° 1624 (2005), 2170 (2014) et 2178 (2014); et l'article 51 de la Charte des Nations Unies sur le droit à la légitime défense, et dans le respect de l'intégrité territorial syrienne, a précisé le communiqué.

Il a souligné qu'au cours de la planification et de la conduite de l'opération, seuls les terroristes et leurs abris, armes, véhicules et outils sont pris pour cible et que l'on montre le plus grand soin pour ne pas blesser de civils.

Alors que des troupes au sol situées dans la province de Kilis près de la frontière syrienne visent des cibles du PKK / PYD avec des obusiers, des unités blindées et des lance-roquettes multiples, des avions de combat turcs ciblent des terroristes identifiés dans des opérations aériennse, ont rapporté des médias.

Une montée de fumée a été observée à proximité de la frontière turco-syrienne, selon des informations.

Les TSK ont également averti que les membres des YPG et de Daech essayaient de faire croire que les terroristes qui avaient été abattus pendant l'opération Rameau d'Olivier étaient des civils.

L'aviation militaire turque a bombardé des points d'observation du groupe terroriste PKK/PYD/YPG dans la "poche d'Afrin". Les terroristes blessés ont été hospitalisés, selon une déclaration du minstre turc de la Défense Nurettin Canikli.

L'armée turque a déclaré avoir frappé 108 des 113 cibles du PYD/PKK prédéfinies. "Les morts ou blessés transportés dans les hôpitaux sont des éléments du PYD/PKK", a-t-il été précisé.

L'aéroport militaire de Minnigh occupé par les terroristes du PYD/PKK est parmi les cibles frappées par l'aviation turque.

Les civils ont commencé à quitter Afrin en direction d'Alep . 

Cependant, il a été rapporté que les terroristes du PYD/PKK et les forces du Régime se sont entendus afin de bloquer la route qui mène à Alep et ainsi empêcher les civils, qui souhaitent fuir l'oppression du PYD/PKK, de quitter la ville.  

L'organisation terroriste montre ainsi sa volonté de prendre en otage les civils et de les utiliser comme bouclier humain. 

Par ailleurs, l'agence de presse Interfax a cité le ministère russe de la Défense, affirmant que des groupes opérationnels militaires russes et des policiers militaires avaient été déplacés d'Afrin.

Les chefs de mission employés par les ambassades américaine, iranienne et russe ont également été invités au ministère des Affaires étrangères à Ankara pour une séance d'information sur les derniers développements en Afrin.

Le ministre turc des Affaires Étrangères Mevlüt Çavuşoğlu a indiqué que le Régime syrien avait était informé par écrit de l'opération d'Afrin.

 

PM turc: L'opération d’Afrin vise à éliminer l’injustice du PYD/PKK

Le Premier ministre turc, Binali Yıldırım a déclaré que "le but de l’opération d’Afrin consiste à éliminer l’injustice que commettent ces infâmes (terroristes de PYD/PKK) dans la région et pour mettre un terme à leurs attaques depuis Afrin contre la zone du Bouclier de l’Euphrate et contre nos terres".

C’est ce qui ressort d’une allocution de Yıldırım prononcée en marge du Congrès général de la section du Parti de la Justice et du Développement (AK Parti, au pouvoir) tenu samedi dans la ville de Zonguldak (Nord).

"De nouvelles machinations sont planifiées, ces jours-ci, sur notre frontière méridionale. Des pays qui sont supposés être nos alliés, nous promettent constamment d'une part, et stabilisent la présence des organisations terroristes de PKK, de PYD et de YPG dans la région, d'autre part", a-t-il lancé.

Le chef du gouvernemennt turc a réfuté les allégations des organisations terroristes qui prétendent que "la Turquie mène une opération militaire contre les Kurdes".

"Les terroristes prétendent que la Turquie mène une opération contre les Kurdes, ce sont des mensonges éhontés", a-t-il indiqué.

Yıldırım a ajouté "qu'environ 350 mille de nos frères kurdes se sont réfugiés en Turquie, fuyant les pressions exercées par PKK, PYD, YPG et l’organisation terroriste Daech dans la région (nord de la Syrie)".

Il a également mis l’accent sur la nécessité de "garantir la sécurité des citoyens et de leurs biens dans les provinces frontalières du sud» affirmant que ceci représente l'objectif clé de l'opération.

Le Premier ministre turc a par ailleurs souligné que la Turquie continuera à lutter contre le terrorisme et à faire le nécessaire à cet égard.

Plutôt dans la journée du samedi, le président turc, Recep Tayyip Erdoğan, a annoncé que l’opération militaire que mène la Turquie contre l’organisation terroriste PYD/PKK dans la région d’Afrin, est désormais pleinement lancée.

 

Opération d'Afrin : Des unités de l'ASL avancent en direction d'Idlib
 

Une partie des unités rattachées à l'Armée syrienne libre (ASL) ont pénétré dans les zones occupées par l'organisation terroriste PYD/PKK en Syrie.

Selon les informations obtenues, samedi, par Anadolu (AA), à la suite des tirs d'artillerie menés par l'armée turque contre les postions du PYD/PKK à Afrin, les membres de l'ASL ont commencé à pénétrer en Syrie depuis Kilis-Hatay avec des véhicules blindés et avancent en direction d'Afrin.

Pour le moment, ils n'ont rencontré aucune résistance, précise la source.

 

Le Président turc : "Après Afrin, la prochaine étape c'est Manbij"

"L’opération d’Afrin a débuté dans les faits, sur le terrain, et sera suivie par celle de Manbij" a affirmé le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdoğan. 

Erdoğan s'exprimait, samedi, à l'occasion de l'Assemblée Générale ordinaire de la section de Kutahya, province située au Nord-ouest de la Turquie, du parti politique qu'il préside, le AK Parti (parti de la Justice et du Développement). 

"La nation turque n'a jamais hésité à sacrifier sa vie pour sa foi et pour les symboles qui la représentent comme l'appel à la prière, son drapeau et son pays", a lancé Erdogan, en réaction aux propos tenus par certains membres de l'opposition qui accusent le gouvernement d'envoyer les soldats turcs à la mort. 

Erdoğan a indiqué que la sécurité de la Turquie passait par celle de la Syrie. "Nous savons que la Turquie ne sera pas en sécurité tant que la Syrie ne l’est pas", a t-il rappelé avant d'ajouter que l'opération d'Afrin avait démarré sur le terrain.

"L’opération d’Afrin a débuté dans les faits sur le terrain et sera suivie par celle de Manbij", a t-il dit. 

Erdoğan a fustigé "ceux" qui, selon lui, tentent de cacher des organisations terroristes sous différents acronymes et qui pensent pouvoir ainsi tromper leur monde, faisant ainsi allusion aux pays de la coalition internationale anti-Daech menée par les Etats-Unis. 

"A ceux qui, en Syrie, croient pouvoir tromper le monde en changeant le nom d'une organisation terroriste, je leur dis que toute formation composée de terroristes, quel que soit son nom, est pour nous une organisation terroriste. Forces démocratiques syriennes, armée frontalière, force frontalière, force de sécurisation interne... qu'importe ! Qui pensez-vous tromper ? Le nom de cette organisation c'est le PKK, le nom de cette organisation c'est le PYD, le nom de cette organisation c'est le YPG", a t-il insisté. 

Le président Erdoğan a également mis en exergue le double discours des Etats-Unis et de l'Union européenne face à l'organisation terroriste PKK.  

"Le PKK est inscrit sur la liste des organisations terroristes des Etats-Unis et de l'Union européenne, et l'organisation avec laquelle ils collaborent en Syrie ce n'est rien d'autre que le PKK. Ils le savent très bien mais usent de nombreux subterfuges pour nous tromper et tromper le monde", a t-il assuré. 

Le chef de l'Etat turc a rappelé que les garanties données à la Turquie n'avaient pas été respectés. "Puisque que les promesses qui nous ont été faites à Manbij n'ont pas été tenues, alors personne ne doit nous dire ce que nous devons faire à cet égard", a t-il lancé avant de poursuivre : "Nous allons nous débarrasser de cette organisation terroriste qui tente de nous assiéger jusqu'à notre frontière irakienne". 

Erdoğan a qualifié d'erreur la collaboration avec des organisations terroristes : 

 "Ne vous inquiétez pas, ils vont comprendre à quel point ce fut une erreur d'avoir fait confiance aux organisations terroristes. Ils vont comprendre que, dans cette région, ils n'ont pas d'autres alliés que la Turquie"; a t-il mis en garde. 

Le président turc s'est emporté face aux déclarations de responsables du régime d'al-Assad qui disaient que la Turquie deviendrait une force d'occupation en Syrie avec l'opération sur Afrin.  

"Savez-vous qui occupe la Syrie ? C'est celui qui massacre le peuple syrien, y compris les enfants. Peut-il y avoir un plus grand occupant que celui qui a massacré près d'un million de personnes?", a t-il asséné, faisant référence à al-Assad et sa clique. 

Et s'adressant au chef de l'organisation terroriste FETO, responsable de la tentative de coup d'état avorté du 15 juillet 2016 en Turquie, réfugié aux Etats-Unis qui refusent de l'extrader, Erdoğan a déclaré, "Oh FETO, jusqu'où vas-tu fuir ? Combien de temps encore les USA vont s'occuper de toi ? Ils vont s'occuper de toi jusqu'à un point et puis après te jetteront comme un mouchoir usagé. Ils te diront: 'Nous n'allons plus nous occuper de toi". Ces jours sont proches".

 

 

Enes Kaplan, Ayvaz Çolakoğlu, Selen Temizer, Hafawa Rebhi, Hatem Kattou, Ali Kemal Akan, Esin Işık, Eren Bozkurt, Emin Sansar, Ahmet Özel, Ensar Özdemir, Kerim Kocalar ont participé à la rédaction de ce rapport. © actualite-news.com/fr

 


 

 

 
 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 

 

Mots-clés: Russie, guerre syrie, Syrie, Moyen-Orient, Actualité Syrie, bombardement syrie, pkk, PYD, Alep, pyd=pkk, terreur syrie, diplomatie russie, armée turque, militaire turquie, cessation hostilités syrie, syrie turquie, santé syrie, Hatem Katou, Ümit Dönmez, syrie nord, Selen Temizer, turquie syrie, Enes Kaplan, PKK=YPG, turquie pkk, russie armée, 2018, turquie militaire, Ensar Özdemir, Idlib, iran armée, turquie armée, binali yildirim, recep tayyip erdogan, réfugiés syriens, pkk syrie, pkk kck, Afrin, PYD KCK, turquie russie militaire, turquie operation militaire syrie, Armée Syrienne Libre (ASL), Kerem Kocalar, civil moyen orient, Province de Alep, Reyhanlı, PYD menace, ONU Moyen Orient, syrie opposition, Ali Kemal Akan, méditerranée militaire, Ayvaz Çolakoğlu, conférence astana syrie, Esin Işık, Mona Saanouni, Nevzat Demirkol, Hafawa Rebhi, turquie 2018, tahrir al sham, Emin Sansar, terrorisme 2018, turquie militaire 2018, turquie terrorisme 2018, pkk 2018, Opération Rameau d'Olivier, Opération Rameau d'Olivier janvier 2018, Opération Rameau d'Olivier 2018, Eren Bozkurt

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]