La ville d'Afrin libérée des terroristes du PKK/PYD/YPG/Daech

La ville d'Afrin libérée des terroristes du PKK/PYD/YPG/Daech

Dimanche, les Forces armées turques (TSK) et l'Armée syrienne libre (ASL) ont pris le contrôle de la ville d'Afrin dans le cadre de l'opération "Rameau d'olivier", qui a été lancée le 20 janvier pour nettoyer la zone des terroristes du YPG /PKK et de Daech, dans la région d'Afrin, au nord-ouest de la Syrie. 


Graphique : Levent Tok, Mevlüt Eren, Ümit Dönmez

Photographie : TSK, Halil Fidan & Beha El Halebi & Mohammed Haj Mostafa, Agence Anadolu

 

 

La ville d'Afrin a libérée des terroristes du PKK/PYD/YPG/Daech
 

Le chef-lieu du district d'Afrin est désormais sous contrôle total des Forces armées turques (TSK) et de l'ASL.

Le bourg de Mabatli a également été libéré des terroristes par l'Armée turque.

Les Forces armées turques (TSK) et l'Armée syrienne libre (ASL) ont également libéré dimanche 29 autres villages des terroristes dans l'opération "Rameau d'olivier".

Selon les correspondants de l'Agence Anadolu sur le terrain, les villages de Haj Hasanli, Rahmanli, Hassan Dayrli, Dik Ubah, Saghir Ubasi, Shaykh Kulu, Anbarli, Daliyanli, Rutanli, Iki Akhour, Ushaghi Arab, Qatranli, Gulyan du haut et Gulyan du bas, Barbant, Selo, Chorba Ubasi, «Gobek», «Oksuzlu», «Guebek», «Abraz», «Samatek», «Kodlaki», «Kalilene», «Açoni», «Zivenko», «Heselik», «Beremci» et « Kuzhayhil "ont été débarrassés des terroristes YPG / PKK-Daesh.

Les villages libérés sont localisés dans le triangle délimité par les villes de Rajo, Bulbul et Sharan.



«Rameau d’olivier» : 3603 terroristes neutralisés (Armée turque)

Le commandement de l’état-major de l’armée turque a annoncé, dimanche, avoir neutralisé 3603 terroristes depuis le lancement de l’opération «Rameau d’olivier» dans la zone de Afrin dans le Rif de la province syrienne d’Alep.

C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public, dimanche, par le commandement de l’état-major de l’armée turque, et dont Anadolu a eu copie.

«L’opération militaire se poursuit depuis le 20 janvier dernier pour neutraliser les éléments terroristes du PYD/YPG/PKK et de Daech et pour sauver le peuple frère dans la région de l’oppression et de l’injustice, parallèlement à la réalisation de la stabilité et de la sécurité aux frontières syro-turques », lit-on dans le communiqué.

« Les forces de l’opération ‘Rameau d’olivier’ n’ont ciblé aucunement les sites archéologiques, les services publics, les espaces culturels et cultuels lors de leurs opérations militaires », précise le communiqué.

« Des chasseurs et des chars participants à l’opération ‘Rameau d’olivier’ utilisent des armes et des munitions conventionnelles et Ankara a pris toutes les mesures nécessaires pour épargner les civils », ajoute le communiqué de l’état-major de l’armée turque.

« Les Forces armées turques ont offert jusqu’à présent, 46 martyrs et 225 blessés », conclut le communiqué.
 

Erdoğan: Nous avons administré une leçon à ceux qui tentent d'établir un Etat terroriste à nos frontières

Le président turc, Recep Tayyip Erdoğan, a indiqué, dimanche, que son pays a administré une leçon à ceux qui veulent mettre en place un Etat terroriste à sa frontière, à travers la libération de la ville d'Afrin de l'emprise des terroristes du PYD/PKK.

C'est ce qui ressort de la cérémonie de pose de la première pierre du Pont de Çanakkale 1915, dans le nord-ouest de la Turquie, prévu d'être le plus long pont suspendu au monde.

Erdoğan a indiqué que 3603 terroristes ont été neutralisés jusqu'à dimanche matin dans le cadre de l'opération Rameau d'olivier en cours dans la région d'Afrin, relevant du Rif d'Alep, dans le nord de la Syrie.

"Nous avons administré une leçon à ceux qui ont tenté de nous assiéger dans la bataille de Çanakkale (pendant la Première Guerre mondiale), et nous faisons maintenant la même chose avec ceux qui ciblent notre stabilité et notre avenir à travers la mise en place d'un Etat terroriste tout au long de nos frontières",n a-t-il ajouté.

Erdogan a souligné que la victoire à Çanakkale et le succès dans la guerre de l'Indépendance ont conduit à la mise en place d'une nouvelle entité émanant de l'Empire ottoman, qu'est la République de Turquie.

Plus tôt dans la journée, le président turc a annoncé la libération du centre de la ville d'Afrin par les forces de Rameau d'olivier, indiquant: "Nous n'y sommes pas allés pour l'occuper, mais seulement pour éliminer les organisations terroristes".

S'agissant du pont de Çanakkale, Erdogan a annoncé que "le pont de Çanakkale sera achevé 18 mois avant la date finale et sera inauguré le 18 mars 2022".

Il est prévu que ce pont soit le pont suspendu le plus plus long au monde, compte tenu de la longueur de la partie suspendue entre les poutres qui atteint 2023 mètres.

Le pont atteindra également un record en termes de hauteur de ses tours qui seront de 318 mètres, et de 333 mètres en plus de la partie supérieure.



La Turquie ira de l’avant sur la voie de la sécurité et de la stabilité» (Porte-parole/Présidence)

Le porte-parole de la Présidence turque, Ibrahim Kalın, a indiqué que le message adressé par son pays aux organisations terroristes et au monde entier est «clair».

«Nous partons de l’avant, avec constance, sur la voie de la sécurité, de la stabilité et de la justice», a-t-il écrit.

C’est ce qui ressort d’un tweet posté par Kalin sur le réseau social au sujet de la prise de contrôle par les forces du « Rameau d’olivier » sur le centre de la ville de Afrin.

« L’esprit de la bataille de Cannakle (18 mars) est toujours présente après 103 ans », a-t-il écrit.

La Turquie célèbre le 18 mars de chaque année la victoire de l'Etat ottoman dans la bataille de Çanakkale en 1915, contre les alliés, où des forces britanniques, françaises, néo-Zélandaises et australiennes avaient tenté d'occuper Istanbul, capitale à l'époque de l'Etat ottoman, et avaient échoué.

Il a relevé que « l’opération Rameau d’olivier a ainsi parcouru un long chemin en prenant le contrôle du centre de la ville de Afrin »

Il a affirmé la poursuite de l’envoi des aides humanitaires aux habitants de Afrin.

«Les forces armées turques ont montré, à nouveau, leur force et leur authenticité. Le message adressé aux organisations et au monde entier est clair, nous partons de l’avant, avec constance, sur la voie de la sécurité, de la stabilité et de la justice», a-t-il ajouté.


Ümit Dönmez, Özcan Yıldırım, Mona Saanouni, Hafal Dekmak, Hatem Kattou, Burak Karacaoğlu, Eşref Musa, Adham Kako, Levent Tok et Ömer Koparan, Cansu Dikme, Merve Aydoğan, Yannick Demoustier
 
 

 

 


 

 
 
 
 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 

 

 


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]